Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog du Professeur LALAUUne réflexion sur l'équilibre alimentaire

Une réflexion sur l'équilibre alimentaire

Une réflexion sur l'équilibre alimentaire

[ Publié le 27 mars 2018 ]

equilibre-alimentaire

Je conclus ici une longue série de billets sur l’alimentation, une série au fil de laquelle j’ai mené une réflexion sur l’équilibre alimentaire.

 

Il est temps maintenant de nous résumer.

 







L’équilibre : ce qu’il n’est pas

Une chose au moins est assurée lorsqu’il s’agit de la recherche de l’équilibre nutritionnel ; nous savons déjà ce qu’il ne peut pas être, ce qu’il ne doit pas être :

  • Il ne peut pas s’agir de constituer un ensemble de règles, d’interdits ;
  • Chez la personne en quête de réduction pondérale, de la même façon chez la personne désireuse de ne pas prendre de poids ; il ne peut pas s’agir d’un régime, d’un régime qui se caractériserait par tel ou tel niveau idéal de calories, par tel ou tel type particulier d’alimentation ;
  • L’équilibre, ce n’est pas non plus manger « de tout un peu » ;
  • L’équilibre n’est de toute façon pas quantitatif, puisque c’est bien une qualité d’équilibre que nous avons perdue ;
  • L’équilibre nutritionnel, enfin, n’est pas figé ; il est, au contraire, dynamique.

 

L’équilibre : ce qu’il devrait être

  • L’équilibre alimentaire se construit sur un socle : non pas sur les nutriments (glucides, protides, lipides), non pas sur les calories issues de ces nutriments ; mais sur les aliments eux-mêmes et ce, dans leur belle diversité et variété ;
  • La qualité, toutefois, ne se réfère pas seulement à la qualité des aliments, aux « bons produits ». L’équilibre s’établit, se rétablit, surtout dans le rapport que chacun entretient avec les aliments ; avec la combinaison des aliments dans l’assiette, au fil du temps ; avec autrui aussi dans l’échange, dont à travers l’alimentation ; avec son assiette tout court, avec son pèse-personne, avec son image, face au miroir ; dans un rapport en définitive avec soi-même.

 

Aussi, l’équilibre implique-t-il de prendre en compte toutes les fonctions de l’alimentation : la thérapeutique, le cas échéant ; la prévention ; l’éducation ; le plaisir, voire l’hédonisme ; l’échange, le partage, et donc la socialité ; l’économie ; et enfin la culture, voire la spiritualité.

Et c’est pour cette raison que je ferai un déplacement en définitive, en parlant de l’équilibre nutritionnel, plutôt que d’équilibre alimentaire.

 

L’équilibre, en trois mots, plutôt qu’en cent :

L’équilibre nutritionnel est à la fois positif, qualitatif, et dynamique.

 

Suite (dans les idées) et faim

Maintenant je vous dis au revoir, chers lecteurs. Tout au moins sur ce site, dont l’activité va cesser. Mais je ne vais pas vous laisser comme cela ; je vais continuer à écrire !

 

Je tiens à remercier celles et ceux qui m’ont fait l’honneur et le plaisir de me lire. Pour leur patience aussi, pour mes tournures parfois alambiquées. Pour leur tolérance même, pour mon obstination à ne pas vouloir faire trop simple ; c’est ma façon à moi de vous respecter.

 

Mais je vous dis aussi à bientôt. Car j’ai faim d’écrire, sans doute selon d’autres modalités. Car le furet du Nord parti d’ici repassera bien par-là…

 

Très belle continuation à toutes et à tous !

 

Jean-Daniel Lalau

http://www.jean-daniel-lalau.fr

NOTRE EXPERT

Photo-Dr-Lalau

  • Jean-Daniel Lalau, nutritionniste

DERNIERS COMMENTAIRES

Pas de commentaire trouvé.