Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog d'Hervé GalloisMesurer la pression artérielle soi-même, est-ce utile ?

Pour garder le rythme...

Mesurer la pression artérielle soi-même, est-ce utile ?

[ Publié le 13 février 2012 ]

tension_arterielle_psm

Comme la pression artérielle varie beaucoup, il est maintenant bien établi que certaines personnes sont sujettes à ce qu’on appelle l’hypertension de blouse-blanche, c'est-à-dire que la pression artérielle n’est élevée que lorsqu’elle est mesurée par le médecin ou l’infirmière.

Or, on sait que cette hypertension de blouse-blanche isolée n’a pas de caractère de gravité et ne doit pas être traitée par des médicaments.

Pour s’affranchir de l’effet blouse-blanche et du stress en général, il existe des appareils électroniques qui permettent de mesurer de façon automatique et répétée la pression artérielle en dehors de l’environnement médical : ce sont le Holter tensionnel, ou mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures, prescrit et mis en place par le cardiologue à son cabinet, et l’automesure tensionnelle, qui grâce à des petits appareils achetés en pharmacie (mais non remboursés), permet au patient lui-même de mesurer à son domicile sa pression artérielle.

Bien entendu, cette mesure ne doit pas être réalisée n’importe quand, et il est des cas dans lesquels cette automesure n’est pas indiquée, en particulier chez les personnes qui ont peur de prendre leur tension ou celles qui vont prendre de façon obsessionnelle la mesure de leur pression artérielle.

La Société française d’hypertension artérielle (SFHTA) a rédigé en 2011 une recommandation sur les mesures de la pression artérielle, tant pour le diagnostic que pour le suivi de l’hypertendu.

  • En ce qui concerne l’automesure tensionnelle, elle préconise que les mesures soient réalisées en position assise avec trois mesures le matin au petit-déjeuner, trois mesures le soir avant le coucher, trois jours de suite (règle des 3), les mesures étant espacées de quelques minutes.
  • Elle préconise aussi qu’un professionnel de santé doive au préalable faire une démonstration de l’automesure à son patient. Il faut savoir que la normalité tensionnelle en automesure à domicile est différente de la mesure réalisée au cabinet médical. Les valeurs normales en automesure sont plus basses qu’au cabinet médical : sur la moyenne de l’ensemble des mesures, la PAS doit être inférieure à 13,5 cmHg (135 mmHg) et la PAD doit être inférieure à 8,5 cmHg (85 mmHg).
  • Ainsi, la SFHTA recommande maintenant de mesurer la pression artérielle en dehors du cabinet médical pour confirmer l’hypertension artérielle permanente avant le début du traitement antihypertenseur médicamenteux, sauf en cas d’HTA sévère.

Et dans le cadre du suivi de l’hypertendu, elle recommande de mesurer la pression artérielle en dehors du cabinet médical, en particulier lorsque la pression artérielle n’est pas contrôlée en consultation.

NOTRE EXPERT

Gallois

  • Hervé Gallois, cardiologue

S'INFORMER

vignette-200x100-la-mammographie-en-8-chiffres-cles

DERNIERS COMMENTAIRES

minoque35 - le 01/06/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Merci Soizou47 pour le petit colibri que je suis et je crois bien savoir que nos vols de colibris se croisent ici ou
Soizou47 - le 22/05/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
@Minoque35 Vous n'êtes qu'un petit colibris, certes, Madame Minoque... mais vous savez combien c'est utile, un petit
Soizou47 - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Ca alors ! M.Mme Akira... Cela signifierait que les études qui démontrent l'utilité de tous ces médicaments, ces
akira - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Quand aux recommendations de la HAS, elle se basent sur les conclusions de la societe francaise de cardiologie dont