Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Addictions > Les drogues > Cannabis : quels effets et quels risques ?

Les drogues 

Cannabis : quels effets et quels risques ?

[ Publié le 28 janvier 2013 - mis à jour le 2 février 2018 ]

Stupéfiant le plus consommé en France, le cannabis est souvent qualifié de « drogue douce ». Est-il pour autant sans risques ?

 

Le cannabis est une plante dont le principe actif est le THC (tétrahydrocannabinol), l’un des nombreux cannabinoïdes : le delta9 THC est le plus psychoactif. Il est souvent fumé sous forme de cigarette roulée (joint), en association avec du tabac. Il peut également être incorporé à un plat (cake, biscuit, pizza, etc.) pour être ingéré, ou bu en infusion.

 

Quels sont les effets du cannabis ?

Le cannabis procure un sentiment d'euphorie, de détente et une légère somnolence. Mais il peut aussi causer malaise, tremblements, anxiété, hallucinations, crise de panique…

 

Quels sont les risques du cannabis ?

La consommation régulière de cannabis peut entraîner :

  • des difficultés de concentration,
  • une diminution des capacités de mémorisation et d’apprentissage,
  • un repli sur soi progressif,
  • une augmentation du risque de développement d'un cancer du poumon ou d’une bronchite chronique notamment, s'il est consommé avec du tabac.

 

Chez certaines personnes vulnérables, le cannabis peut engendrer ou aggraver certains troubles psychiques comme les troubles anxieux et favoriser la survenue d’une dépression.

Chez des sujets prédisposés, il peut enfin révéler ou aggraver les manifestations d’une maladie mentale grave (la psychose), comme la schizophrénie ou des troubles bipolaires.

 

Peut-on devenir dépendant au cannabis ?

5 à 10 % des consommateurs réguliers de cannabis deviennent dépendants psychologiquement, dans un premier temps. Par contre, même si cela a été longtemps contesté par certains, il existe aussi une dépendance physique. L’élimination lente du THC minimise les signes de manque. Quant au tabac, qui est souvent consommé en association avec le cannabis, le recours aux traitements nicotiniques de substitution sera utile.

Un questionnaire (le CAST) élaboré et validé par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) permet d’évaluer l’usage problématique/dépendance au cannabis : à 17 ans, cela concerne un garçon sur quatre et près d’une fille sur six.

 

On parle de cannabis de synthèse : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de cannabis qui a été fabriqué et donc non issu de la plante, comme Spice ou K2. Ces substances sont plus puissantes, plus dangereuses et plus addictives que le cannabis végétal.

Le risque de surdose est très élevé, alors qu’il n’existe pas avec le cannabis naturel.

Mot-clef : Addiction drogue

Entrez votre code mutuelle à 4 chiffres

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie