Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Addictions > L'alcoolisme > Alcool, quel risque pour la santé ?

L'alcoolisme 

Alcool, quel risque pour la santé ?

[ Publié le 17 janvier 2013 - mis à jour le 5 janvier 2018 ]

Aussi pénible puisse-t-elle être, la classique gueule de bois n’est qu’un avant-goût des effets de la consommation chronique d’alcool sur la santé. L’impact physique de l’alcoolisme peut être grave et, parfois, irréversible.

 

Consommé à l’excès, l’alcool est responsable de manière directe ou indirecte de 13 % des décès chez les hommes et de 5 % des décès chez les femmes en France. L’alcool est d’ailleurs considéré comme la 2e cause de décès prématuré. Chaque année, 49 000 décès sont directement attribuables à l’alcool, dont 15 000 décès par cancer et 12 000 décès par maladie cardio-vasculaire.

 

Quelles sont les conséquences directes de l’alcool ?

Diverses maladies peuvent être la conséquence directe d’un dépassement des repères fixés par les agences de santé publique en matière d’alcool :

  • augmentation du risque d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC),
  • atteintes spécifiques du muscle cardiaque liées à l’action toxique de l’alcool : cardiomyopathie éthylique,
  • augmentation du risque de certains cancers comme ceux de la langue, de l’œsophage mais aussi du foie, du sein, du côlon ou du rectum,
  • risque de cirrhose du foie et de pancréatite,
  • toxicité pour le cerveau, favorisée par une alimentation pauvre et des déficits en vitamines comme la vitamine B1 avec possibles troubles intellectuels parfois irréversibles (syndrome de Wernicke-Korsakoff),
  • atteintes des nerfs des jambes (polynévrite) avec troubles de la sensibilité et de l’équilibre,

 

Quelles sont les conséquences indirectes de l’alcool ?

La vigilance et les capacités d’attention et de concentration d’une personne alcoolisée sont réduites. Par ailleurs, la consommation d’alcool provoque des troubles de la vision et de la coordination. Autant de conséquences qui font que, chaque année, l'alcool est responsable de 30% des accidents mortels de la route et de 15% des accidents du travail.

L’alcool est aussi considéré comme un facteur favorisant certains délits ou suicides. 

Entrez votre code mutuelle à 4 chiffres

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER