Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Au travail, ménagez vos yeux !

Actualités santé

Au travail, ménagez vos yeux !

[ Publié le 2 avril 2018 ]

Certaines situations de travail (travaux minutieux, sur écran, éclairage mal adapté) entraînent une fatigue oculaire qui peut être augmentée par certaines maladies des yeux. La prévention de ces troubles passe par une meilleure adaptation du poste de travail, notamment son éclairage et le dépistage des anomalies par un médecin.

travail-yeux

Larmoiements, yeux qui piquent, vision trouble en fin de journée ? Si vous ressentez ces phénomènes après un long tête à tête avec votre ordi, vous n’êtes pas le seul ! Certains métiers présentent en effet des risques pour la santé visuelle. « C’est le cas des emplois nécessitant une présence constante devant un écran d’ordinateur entraînant une fatigue oculaire explique le Professeur Dominique Bremond Gignac, chef du service ophtalmologie de l’Hôpital Necker.


Ils sollicitent fortement nos yeux et les obligent à une accommodation permanente fatigant leurs muscles. De plus, de nombreux et fréquentsdéfauts de l'œil (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie…)rendent l'effort oculaire plus important.


Par exemple, l’adulte hypermétrope voit flou de près et cette image est corrigée par un effort supplémentaire d‘accommodation. Cette fatigue se traduit par une vue de plus en plus trouble au fur et à mesure de l'effort. Divers symptômes peuvent apparaître : picotements, rougeur de l’œil, larmoiements, clignements des paupières, petits maux de tête… »

 

Des troubles visuels très répandus puisque, selon le baromètre 2017 réalisé par Opinionway, plus d’un tiers des Français qui passent environ 6h35 quotidiennement devant un ordinateur déclarent ressentir une fatigue oculaire.

 

Exercices visuels

La prévention de la fatigue oculaire au travail passe par une meilleure adaptation du poste de travail et de l’éclairage des locaux. « L’écran doit être bien orienté, le clavier éclairé correctement et il peut être conseillé de se protéger de la lumière bleue de l’écran, reprend le professeur Bremond Gignac. Un bon éclairage combinera une efficacité lumineuse élevée et un rendu des couleurs correct. Il est soumis à de nombreux textes très précis (recommandations de l’Association Française de l’Eclairage, normes AFNOR et Code du travail), que l’employeur doit respecter. Par exemple, l’éclairage des bureaux doit éviter les effets d'éblouissement direct ou réfléchi (par exemple sur les écrans) et de zone sombre ».

 

« En outre, je suggère aux personnes travaillant sur écran de s’accorder régulièrement de petites pauses pendant lesquelles elles peuvent se livrer à des exercices visuels : regarder au loin fixement un objet et/ou successivement dans toutes les directions, conseille le professeur Bremond Gignac. Mais, si la gêne est trop importante, on peut rééduquer ces problèmes de vue avec l’aide d’un orthoptiste selon la prescription d’un ophtalmologiste. »

 

La rencontre avec le médecin du travail est aussi l’occasion de faire le point sur la fatigue oculaire ressentie et d’effectuer un bilan de la vision. Le médecin vous indiquera si vous devez consulter un ophtalmologiste afin de faire corriger votre vue et/ou entreprendre une rééducation chez un orthoptiste.

 

Nadine Allain

Entrez votre code mutuelle à 4 chiffres

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER