Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bouger pour prévenir le lumbago

Actualités santé

Bouger pour prévenir le lumbago

[ Publié le 15 février 2018 ]

Le douloureux lumbago ne vous condamne pas à l’immobilité complète. Au contraire, des exercices et certains sports peuvent limiter les récidives.

lumbago-mal-dos

Plus connu par l’expression « tour de rein », le lumbago est une manifestation de la faiblesse des muscles du dos qui, lors des mouvements de rotation du tronc, maintiennent une bonne stabilité des disques intervertébraux. A la fois amortisseurs et mobiles, ces derniers nous permettent de bouger la colonne vertébrale.

 « Avec l’âge, leur détérioration peut entraîner différentes maladies, présente leDocteur Nicolas Barizien, médecin rééducateur et du sport à l’hôpital Foch à Suresnes et président de la Société d’Ile de France de médecine du sport – santé. Le lumbago est le stade le moins grave de celles-ci. Quand les disques sont plus abîmés, ils peuvent provoquer une hernie discale ou de l’arthrose intervertébrale ».

 

Le tour de rein est donc le signal d’alarme de l’insuffisance de tonus musculaire du dos. Ce problème peut, par exemple, survenir suite au port d’une charge soulevée du sol avec une rotation du tronc. Quand on veut se redresser, en raison d’une instabilité entre deux vertèbres, le dos n’y arrive pas. Le résultat est brutal, douloureux.

 

Il touche souvent certaines catégories professionnelles où le port de charges est fréquent : manutentionnaires, chauffeurs de poids lourds ou de taxis, certains sportifs.

 

Dans la vie quotidienne, il peut être provoqué par des gestes inhabituels ou « faux mouvements ». C’est typiquement la lourde valise que l’on soulève pour la déposer dans le coffre d’une voiture.

 

En principe, la chaleur, qui va décontracter les muscles, aura rapidement un effet positif sur le tour de rein. On peut utiliser la traditionnelle bouillotte de nos grands-mères ou un pack de gel à faire chauffer au micro-ondes. Et compléter l’action de la chaleur par celle d’un médicament comme le paracétamol.

 

Une douleur persistant au-delà de 3 à 5 jours indique qu’il ne s’agit pas d’un simple lumbago. Il est alors préférable de voir un médecin qui prescrira un anti-inflammatoire ou un anti-douleur et quelques jours de repos.

 

Exercices pour tonifier les muscles

« En cas de crise, reprend le Dr. Barizien, je ne conseille pas d’activités spécifiques, mais de se limiter à celles de la vie quotidienne en prenant quelques précautions. Il vaut mieux éviter le port de charge et les mouvements de rotation. Pour s’asseoir, préférer une chaise droite à un canapé trop moelleux. Pour ramasser un objet, ne pas plier le dos, mais les genoux. »

 

Après la crise, on peut pratiquer certains exercices visant à tonifier les muscles, ce qui va améliorer le gainage du dos et le stabiliser. 

 

Celui du pont : allongé sur le dos, on décolle les fesses et on maintient la position 10 secondes. Ou allongé sur le ventre, en appui sur les coudes, on rigidifie le tronc et les jambes pour tenir en appui 10 secondes. 

 

Des activités sont-elles à privilégier ou au contraire à éviter avec des douleurs lombaires ? « Il faut savoir prendre les bonnes positions dans les gestes quotidiens et mettre en œuvre une véritable « économie vertébrale », poursuit le Dr.Barizien. Par exemple, pour acheter un pack d’eau au supermarché, il ne faut jamais courber le dos, ni faire de mouvement de torsion. » 

 

Et le sport ? « Natation, vélo, footing, marche…On peut à peu près tout pratiquer de façon raisonnable, affirme le Dr. Barizien. L’idée est d’entretenir son tonus musculaire, à condition de savoir s’arrêter à temps si l’on sent que l’on risque de se faire mal. Toutefois, en raison des nombreux impacts, je déconseille les sports de combat, comme le judo, ou violents, comme le rugby. En revanche, l’aviron est très bon pour le dos. » Etre sportif, mais pas trop en somme.

 

Nadine Allain

Mots-clefs : Activité physique , Lombalgie

Entrez votre code mutuelle à 4 chiffres

S'INFORMER

CHOISIR

« Se brosser les dents, c’est important ! »

ECHANGER