Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Médicaments et dispositifs > Vaccins et vaccination > La vaccination contre la méningite > Quelles sont les caractéristiques du méningocoque ?

La vaccination contre la méningite 

Quelles sont les caractéristiques du méningocoque ?

[ Publié le 27 décembre 2011 ]

Le méningocoque (Neisseria meningitidis) est une bactérie strictement humaine dont le réservoir est le nasopharynx cavum (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
de l’homme. La plupart des sujets infectés par la bactérie sont des porteurs sains (5 % à 10 % de la population). La transmission de la bactérie peut se faire par échange ou par contact avec la salive d’une personne porteuse (baiser, éternuement, partage d’ustensiles de cuisine, de verres, de nourriture, de cigarette…).

En France, le taux d’incidence des infections invasives à méningocoque est inférieur à 2 cas pour 100 000 habitants par an. Les maladies méningococciques ne sont observées que chez un petit nombre de personnes rencontrant la bactérie en comparaison du taux de porteurs sains.

Dans les pays industrialisés, on distingue quatre sérogroupes de Neisseria meningitidis :

  • Le sérogroupe B,
  • Le sérogroupe C,
  • Le sérogroupe W135,
  • Le sérogroupe Y.

 

Le sérogroupe A se retrouve principalement en Afrique tropicale dans la ceinture méningitique (du Sénégal à l’Éthiopie).

En France, les principaux sérogroupes présents sont B et C. En 2006, le sérogroupe B représentait 64 % des cas, le sérogroupe C 28 %, le sérogroupe W135 3 % et le sérogroupe Y 3%.

Alors que l’incidence des infections à méningocoques sérogroupe C a triplé entre 1995 et 2002, on a pu noter une baisse de l’incidence entre 2002 et 2005. En 2001-2002, le sérogroupe C a atteint un taux critique dans certaines régions de la France (Puy-de-Dôme, Sud-Ouest et Limousin), ce qui induit une vaccination des populations ciblées avec un vaccin conjugué. Le sérogroupe W135, installé en France depuis 2000, reste stable.

Depuis 2003, on assiste à une situation hyperendémique en Seine-Maritime (déjà décrite en 1997) impliquant une souche de sérogroupe B.

Les infections invasives à méningocoque font partie des maladies à déclaration obligatoire dont le diagnostic est confirmé par certains examens cliniques et paracliniques.

Mots-clefs : Méningite , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie