Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite 

De quelles pathologies s'agit-il ?

[ Publié le 3 novembre 2011 - mis à jour le 16 février 2015 ]

La diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche ont ceci de commun qu’elles sont graves, potentiellement mortelles, et que la meilleure façon de s’en protéger est la vaccination.

La diphtérie, une maladie qui se transmet rapidement.

La diphtérie est une maladie contagieuse qui se traduit le plus souvent par une affection des voies respiratoires supérieures et parfois de la peau. Le bacille Bactérie en forme de bâtonnet, par opposition aux coques (bactéries rondes) et aux spirochètes (bactéries spiralées). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
diphtérique entraîne le plus souvent une angine et produit une toxine qui peut provoquer des paralysies et des myocardite Inflammation du myocarde (muscle cardiaque). (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
s.

La transmission du bacille diphtérique se fait :

  • soit directement par les sécrétions d’une personne atteinte (toux, éternuement),
  • soit par contact avec un objet contaminé.
 

Les premiers symptômes de la maladie apparaissent après une période de deux à dix jours d’incubation. La mortalité est d’environ 10 %. Aujourd’hui, grâce à la vaccination, la diphtérie a quasiment disparu en Europe de l’Ouest, mais reste présente dans certaines régions du monde (dans les pays de l’ex-Union soviétique, Asie du Sud-Est, Afrique…), ce qui peut entraîner l’apparition, en France, de cas importés.

 

Le tétanos, une bactérie ultra résistante.

Le tétanos est une maladie bactérienne non contagieuse due à une neurotoxine Substance biologique toxique agissant sur le système nerveux. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
très puissante produite par le bacille tétanique. Cette bactérie est présente dans la terre et dans le tube digestif des animaux. Elle est très résistante et persiste dans les déjections. Pour ces raisons, le tétanos est impossible à éradiquer. Le bacille pénètre dans la peau par l’intermédiaire d’une plaie, même toute petite, souillée par de la terre (piqûre, écharde, coupure…).

Les premiers symptômes apparaissent de quatre à vingt et un jours après la contamination et se traduisent par :

  • des contractures très douloureuses des muscles,
  • des spasmes musculaires,
  • des convulsions.
 

La forme généralisée de la maladie est la plus grave et la plus fréquente (80 % des cas). Cette maladie est grave, elle entraîne des séquelles, et peut être mortelle dans 23 % des cas. Entre 2008 et 2011, parmi les 36 cas déclarés en France, 11 sont décédés. Il s’agissait principalement de femmes, le plus souvent âgées de plus de 70 ans, mal ou pas vaccinées, contaminées suite à une blessure dans 67 % des cas. 

 

La poliomyélite, une maladie sans traitement.

La poliomyélite est une maladie grave due à trois types de virus (polio 1, 2 et 3). Ces virus pénètrent l’organisme par voir digestive. Les premiers symptômes apparaissent après une période d’incubation pouvant aller de trois à vingt et un jours et peuvent être invisibles ou d’apparence bénigne (fièvre, troubles digestifs, sensation de malaise, maux de tête). Ces symptômes se compliquent de paralysies partielles ou généralisées qui peuvent entraîner des séquelles à vie, ou même la mort lorsqu’elles touchent le système respiratoire. La poliomyélite est actuellement éradiquée dans la plupart des pays occidentaux, dont la France, mais reste présente dans certaines régions du monde comme l’Afrique subsaharienne et dans le sous-continent indien. Il n’existe aucun traitement contre la poliomyélite.

 

La coqueluche, une maladie très contagieuse.

La coqueluche est une maladie bactérienne respiratoire très contagieuse, particulièrement dangereuse chez les nourrissons de moins de 6 mois. La transmission se fait par la toux des personnes infectées. Les patients ne sont en général plus contagieux après la troisième semaine de toux. Les premiers symptômes apparaissent après en moyenne de sept à quatorze jours d’incubation.

La maladie évolue en trois phases :

  • on observe tout d’abord une rhinite (éternuements, larmoiement) et une toux nocturne gênante ;
  • après dix à quatorze jours, des épisodes de toux de plus en plus fréquents suivis par « le chant du coq » (inspiration précipitée et profonde) et pouvant donner ensuite des vomissements ;
  • enfin, la dernière phase, en général au bout de quatre semaines, est caractérisée par une amélioration des symptômes.
 

La maladie dure de trois semaines à trois mois. Les quintes de toux peuvent néanmoins réapparaître pendant plusieurs mois. La gravité de la maladie réside dans les risques de complication, notamment l’asphyxie du nourrisson. La coqueluche a reculé grâce à la vaccination, mais continue de circuler chez les adultes qui n’ont pas effectué leurs rappels de vaccination, et chez les nourrissons, trop jeunes pour être vaccinés et très vulnérables. 

Mots-clefs : Médicament , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie