Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite 

L'essentiel

[ Publié le 3 novembre 2011 - mis à jour le 16 février 2015 ]

shutterstock_65855551

La diphtérie Maladie infectieuse (toxi-infection) contagieuse, due au bacille de Klebs-Löffler, Corynebacterium diphteriæ. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
, le tétanos Maladie toxi-infectieuse due à une bactérie à Gram positif, le bacille de Nicolaier, ou Clostridium tetani. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
, la poliomyélite Inflammation de la substance grise de la moelle épinière. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
et la coqueluche Maladie infectieuse due au bacille de Bordet-Gengou, Bordetella pertussis. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
sont des maladies graves pouvant engager le pronostic vital.

 

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est obligatoire en France.  Grâce à elle, la diphtérie et la poliomyélite ont été éradiquées dans notre pays — ce qui n’est pas possible pour le tétanos. La vaccination reste essentielle, car des cas d’importation peuvent encore être observés dans l’Hexagone.

 

La vaccination contre la coqueluche est fortement recommandée chez les nourrissons à partir de 2 mois et chez les personnes en contact avec des nourrissons non vaccinés.

 

Il existe différents vaccins intégrant plusieurs valences, c'est-à-dire permettant de protéger contre plusieurs maladies :

  • vaccin tétravalent : diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite ;
  • vaccin pentavalent : diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, haemophilus influenzae ;
  • vaccin hexavalent : diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, haemophilus influenzae, hépatite B.

 

Dans tous les cas, un schéma vaccinal rigoureux doit être respecté afin de garantir une protection vaccinale tout au long de la vie.

 

Par exemple, les rappels de vaccination DTP se font désormais à âge fixe : 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis tous les 10 ans à partir de 65 ans.

 

Afin de faire la transition entre l’ancien calendrier vaccinal et le nouveau, chez l’adulte entre 25 et 65 ans, le prochain DTP à effectuer est déterminé selon les règles suivantes : d’une part, le délai après le dernier rappel effectué doit être de plus de 5 ans, d’autre part l’intervalle entre le dernier rappel effectué et le prochain rendez-vous vaccinal à âge fixe ne doit pas excéder 25 ans. Après 65 ans, l’intervalle doit être au minimum de 5 ans, au maximum de 15 ans entre deux rappels.

Mots-clefs : Médicament , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie