Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La vaccination contre l'hépatite B 

Qui faut-il vacciner ?

[ Publié le 20 octobre 2011 - mis à jour le 3 février 2015 ]

Les recommandations générales

En France, la vaccination est recommandée chez les nourrissons à partir de l’âge de deux mois. La vaccination du nourrisson permet d’obtenir un bénéfice individuel et collectif, et une durée importante de la réponse immunitaire.

Il est également recommandé de pratiquer une vaccination de rattrapage chez les enfants et les adolescents, jusqu’à quinze ans révolus, qui n’auraient pas été vaccinés lorsqu’ils étaient nourrissons.

 

Les recommandations particulières

La vaccination est également recommandée pour les personnes dites à risques appartenant aux groupes suivants :

  • les enfants et adolescents accueillis par les institutions de l’enfance et de la jeunesse handicapée ;
  • les enfants d’âge préscolaire accueillis en collectivité (crèche, halte-garderie) ;
  • les nourrissons dont la mère est porteuse de l’antigène du virus de l’hépatite B, en association avec l’administration d’immunoglobulines anti-HBs ;
  • les enfants et adultes accueillis par les institutions psychiatriques ;
  • les personnes ayant des relations sexuelles avec plusieurs partenaires ;
  • les partenaires sexuels d’une personne porteuse du virus ;
  • les personnes consommant des drogues par voie injectable ;
  • les voyageurs se rendant dans des pays où il y a un taux élevé d’infection par le virus de l’hépatite B ;
  • les personnes qui résident dans des zones endémiques ;
  • les professionnels de santé exerçant en libéral ou en collectivité, les élèves et étudiants de ces professions, les secouristes, les gardiens de prison, les éboueurs, les égoutiers, les policiers, les tatoueurs ;
  • les personnes pouvant recevoir des transfusions importantes de sang ;
  • les personnes pouvant recevoir une greffe d’organe ou tout autre type de greffe ;
  • les personnes proches d’un porteur chronique du virus (famille, entourage) ;
  • les personnes détenues qui cumulent les facteurs d’exposition au virus.

 

D’une manière générale, il convient de prendre un avis auprès de son médecin qui saura conseiller sur l’intérêt de la vaccination contre l’hépatite B.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie