Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La vaccination contre la grippe saisonnière 

Qui faut-il vacciner ?

[ Publié le 19 octobre 2011 - mis à jour le 13 février 2015 ]

La vaccination est possible dès l’âge de six mois et doit être conseillée prioritairement aux personnes à risque de complication et à leur entourage (source : ameli.fr).

  • Les personnes âgées de soixante-cinq ans et plus.

  • Les personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de six mois et les femmes enceintes, atteintes des pathologies suivantes :

  • insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, répondant aux critères de l'ALD 14,
  • maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD 14, mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper réactivité bronchique, dysplasie broncho-pulmonaire traitée au cours des six mois précédents par ventilation mécanique et/ou oxygénothérapie prolongée et/ou traitement médicamenteux continu (corticoïdes, bronchodilatateurs, diurétiques),
  • mucoviscidose (ALD 18),
  • cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque, insuffisances cardiaques graves, valvulopathies graves, troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours (ALD 5),
  • maladies des coronaires (ALD 13),
  • antécédents d'accident vasculaire cérébral (ALD 1),
  • formes graves des affections neurologiques et musculaires, dont myopathie, poliomyélite, myasthénie, maladie de Charcot (ALD 9 à l'exclusion des épilepsies),
  • paraplégie et tétraplégie avec atteinte diaphragmatique (ALD 20),
  • néphropathies chroniques graves, syndromes néphrotiques (ALD 19),
  • drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalassodrépanocytoses (incluses dans l'ALD 10),
  • diabète de type 1 et de type 2 (ALD 8),
  • déficit immunitaire primitif (ALD 7 à l'exclusion des déficits prédominants sur la production d'anticorps) ou acquis (personnes recevant un traitement immunosuppresseur pour des pathologies oncologiques et hématologiques, des transplantations d'organes et de cellules souches hématopoïétiques, des déficits immunitaires héréditaires, des maladies inflammatoires et/ou auto-immunes) excepté les personnes qui reçoivent un traitement régulier par immunoglobulines ; personnes infectées par le VIH quels que soient leur statut immunovirologique (ALD 7 à l'exclusion des sujets contacts ou exposés).
  • L'entourage familial des nourrissons âgés de moins de six mois présentant des facteurs de risque de grippe grave : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho dysplasie, et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire, ou d'une affection de longue durée.

  • Les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médicosocial d'hébergement.

  • Les professionnels de santé libéraux en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque de grippe sévère : médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens titulaires d'officine.

  • Les femmes enceintes, quel que soit le trimestre

  • Les personnes obèses avec un IMC supérieur ou égal à 40.

 

Enfin, la vaccination est recommandée à toutes les personnes qui ne souhaitent pas subir la gêne tant personnelle que professionnelle occasionnée par la grippe. Plus le nombre de personnes vaccinées (la couverture vaccinale) est important, moins le virus de la grippe touchera d’individus et moins l’épidémie sera sévère.

Mots-clefs : Grippe , Médicament , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie