Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Médicaments et dispositifs > Traitements > Les objets connectés en santé > Focus sur les objets connectés en santé

Les objets connectés en santé 

Focus sur les objets connectés en santé

[ Publié le 20 juin 2016 ]

En 2013, les objets connectés en santé représentaient 60% du marché français des objets connectés portables. On distingue les objets connectés grand public comme les montres ou les balances, des dispositifs médicaux qui permettent le partage des données avec le médecin.

 

Selon un sondage Ifop de novembre 2013, 11 % des Français sont équipés d'un objet connecté : le plus souvent de la balance (6 % des Français) et d'une montre ou d'un bracelet (2 %). La moitié déclare l’utiliser pour surveiller et améliorer leur santé.

 

Les objets connectés grand public

Les objets connectés grand public ont pour objectif d’évaluer rapidement l’état de santé de l’utilisateur et d’améliorer son bien-être. Leur principal intérêt potentiel est de promouvoir la prévention et de favoriser l’autonomie en vue de modifier son comportement ; les utilisateurs ayant un projet d’amélioration personnelle. Ils peuvent ainsi mesurer eux-mêmes certaines constantes sans passer chez leur médecin traitant, comme leur fréquence cardiaque, leur pression artérielle ou, en bien moindre mesure, leur glycémie. Ces objets connectés pourraient contribuer à la bonne observance d’un traitement ou offrir une aide à l’orientation d’un recours aux soins en amont de la prochaine visite chez le médecin.

 

Les objets connectés en santé les plus courants sont variés, parmi eux on trouve :

  • La balance qui, outre le poids, peut également mesurer les masses graisseuses, musculaires ou hydriques. Elle permet de créer les profils de chaque membre de la famille et agit comme un coach en donnant des objectifs à atteindre et des conseils.
  • Les montres qui, en plus d’offrir une alternative au smartphone, permettent parfois de mesurer son activité physique.
  • Les bracelets qui mesurent l’activité physique ou la qualité du sommeil. En ce moment, est mis au point un bracelet qui serait capable de détecter les crises d’épilepsie.
  • Le cardio-fréquencemètre qui mesure le rythme cardiaque.
  • Les thermomètres qui peuvent conseiller les utilisateurs sur la conduite à tenir grâce à l’historique des prises de température.
  • Les fourchettes qui mesurent le nombre de bouchées par minute, la durée du repas et permettent de manger à la bonne vitesse.

 

Les dispositifs médicaux

Les dispositifs médicaux répondent à une réglementation de mise sur le marché précise, en lien avec les autorités de santé. Ceux qui sont connectés permettent de mesurer des données et d’effectuer un suivi, par exemple le suivi de la tension, de la glycémie ou de la fréquence cardiaque ou encore de s’assurer de la bonne observance d’un traitement par exemple. La plupart d’entre eux offrent à l’utilisateur la possibilité d’exporter les valeurs recueillies pour les adresser à un tiers.

 

Les objets connectés médicaux les plus courants sont :

  • Le tensiomètre qui mesure la tension.
  • Le lecteur de glycémie pour l’autosurveillance de la glycémie.
  • Le pilulier intelligent qui signale les oublis d’ouverture du boitier.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER