Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les prothèses PIP : quelles démarches ? 

Comment va se passer la prise en charge ?

[ Publié le 12 janvier 2012 ]

La pose initiale d’une prothèse mammaire n’est prise en charge par l’Assurance Maladie que dans le cadre d’une chirurgie reconstructrice ou réparatrice, après un cancer du sein dans la grande majorité des cas. 

La prise en charge des complications par l’Assurance Maladie relève de deux cas de figure :

En cas de fuite de gel de silicone

  • Soit la pose initiale de l’implant a été prise en charge par l’Assurance Maladie dans le cadre d’une chirurgie réparatrice, dans ce cas sont pris en charge :
  • les actes permettant d’établir le diagnostic de fuite,
  • l’acte d’ablation de l’implant mammaire défectueux,
  • l’acte préventif d’ablation du second implant,
  • l’éventuel nouvel implant,
  • l’acte de changement d’implant,
  • les frais d’hospitalisation et les soins postopératoires,
  • l’arrêt de travail pour l’intervention permet de percevoir des indemnités journalières.
  • Soit la pose initiale n’a pas été prise en charge par l’Assurance Maladie, dans ce cas sont pris en charge :
  • les actes permettant d’établir le diagnostic de fuite,
  • l’acte d’ablation de l’implant mammaire défectueux,
  • l’acte préventif d’ablation du second implant,
  • les frais d’hospitalisation et les soins postopératoires,
  • des indemnités journalières peuvent également être versées.

En revanche, l’acte de changement d’implant, le nouvel implant, les frais d’hospitalisation en rapport avec la pose du (des) nouvel(eaux) implant(s) ne sont pas pris en charge.

 

En l’absence de fuite de gel de silicone

Il est conseillé de consulter le chirurgien qui a posé les implants si la dernière visite de contrôle date de plus de 6 mois ; il pourra prescrire une échographie de contrôle.

En cas de décision de retrait de la prothèse

  • Si la pose initiale a été prise en charge par l’Assurance Maladie, sont pris en charge :
  • l’examen clinique par le chirurgien, complété par une échographie datant de moins de 6 mois,
  • l’acte d’ablation à titre préventif du (des) implant(s) ou les actes de changement d’implant(s),
  • l(es)’éventuel(s) nouvel(eaux) implant(s),
  • les frais d’hospitalisation,
  • les soins postopératoires,
  • des indemnités journalières peuvent être perçues en cas d’arrêt de travail.
  • Si la pose initiale n’a pas été prise en charge par l’Assurance Maladie
  • l’examen clinique par le chirurgien, complété par une échographie datant de moins de 6 mois,
  • l’acte d’ablation à titre préventif du (des) implant(s),
  • les frais d’hospitalisation,
  • les soins postopératoires, en relation directe avec l’acte d’ablation,
  • des indemnités journalières peuvent être perçues en cas d’arrêt de travail.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER