Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé mentale et Bien-être > Les soins en psychiatrie > L'hospitalisation en psychiatrie

Les soins en psychiatrie 

L'hospitalisation en psychiatrie

[ Publié le 18 novembre 2015 ]

70% des personnes suivies par les services de psychiatrie publique le sont en ambulatoire, c'est à dire sans être hospitalisées. Quand l'hospitalisation est nécessaire, elle peut se faire avec le consentement du patient (on parle de soins libres) ou, sous certaines conditions très encadrées, sans son consentement.

 

Les soins psychiatriques avec consentement ou soins libres

C'est la forme privilégiée si la personne malade consent aux soins.

Elle bénéficie alors des mêmes droits d'exercice des libertés individuelles que les malades soignés pour d'autres causes :

  • libre choix de son médecin et de l'établissement où elle est hospitalisée,
  • la liberté d’aller et de venir tant au sein de l’unité de soins que dans l’enceinte de l’établissement
  • choix de la fin des soins.

 

80 % des personnes malades hospitalisées dans les services de psychiatrie publique le sont avec leur consentement.

 

Les soins psychiatriques sans consentement

Seuls les établissements psychiatriques publics  habilités par le Préfet peuvent  soigner sans leur consentement des personnes malades. Les soins sans consentement peuvent être réalisés en ambulatoire ou lors d’une hospitalisation.

 

L'admission en soins psychiatriques sans consentement est décidée par :

  • le directeur de l'établissement de santé : à la demande d'un tiers (en urgence ou non) ou en cas de péril imminent sans intervention d'un tiers,
  • un représentant de l'état (le préfet, le maire, et à Paris les commissaires de police).

 

Les conditions cumulatives à remplir pour une admission sur décision du directeur de l'établissement :

  • la présence constatée de troubles mentaux,
  • la nécessité pour la personne malade d'être prise en charge rapidement et d'être placée sous surveillance médicale,
  • l’impossibilité pour la personne malade de consentir aux soins par elle-même.

 

Les conditions cumulatives à remplir pour une admission sur décision d'un représentant de l'état :

  • la présence constatée de troubles mentaux,
  • la nécessité pour la personne malade d'être prise en charge rapidement et d'être placée sous surveillance médicale,
  • la personne malade ne peut pas consentir aux soins par elle-même,
  • la personne malade porte atteinte à la sûreté des personnes ou à l'ordre public.

 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

Blog expert

Une émotion peut en cacher une autre

par Bénédicte Bassac Cavaillon

emotion-sante-mentale

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER