Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé mentale et Bien-être > Le suicide > Quels sont les signes d'alerte de la crise suicidaire ?

Le suicide 

Quels sont les signes d'alerte de la crise suicidaire ?

[ Publié le 1 octobre 2014 ]

Il serait illusoire de vouloir donner une « recette » pour détecter à coup sûr la crise suicidaire chez un proche.
Cependant, certains signes chez une personne manifestement en souffrance doivent attirer l’attention de l’entourage, surtout si plusieurs se manifestent en même temps.
Une accalmie soudaine et/ou l’organisation de son départ chez cette même personne doivent aussi inciter à la vigilance.


Doivent ainsi alerter :

L’apparition ou l’aggravation de problèmes psychiques sur au moins 2 semaines tels

  • La personne devient triste voire mélancolique.
  • Elle montre un état de grande fatigue.
  • Elle est incapable de mener à bien des projets ou de terminer ceux qui lui tenaient à cœur jusque-là, n’a plus envie de rien.
  • Elle présente des troubles de la mémoire, du sommeil, de l’alimentation.

 

Des changements importants dans les comportements habituels

  • Grand manque d’énergie, abandon des activités sociales, de loisir et culturelles.
  • Hyperactivité soudaine, comportement exubérant.
  • Prises de risque inhabituelles et exagérées.
  • Consommation excessive d’alcool et/ou de médicaments, prise de drogues.
  • Difficultés à gérer ses émotions : agressivité et irritabilité excessives, sensibilité « à fleur de peau »de façon durable.

 

L’expression de sentiments négatifs et dévalorisants

  • La personne exprime un sentiment d’inutilité, elle ne semble plus capable de donner un sens à sa vie ni de se fixer des objectifs.
  • Elle se dévalorise souvent : « Je ne suis bon(ne) à rien », « J’ai encore tout gâché », « De toute façon, je n’y arriverai pas », etc.

 

L’évocation plus ou moins directe de sa mort

  • Évocations directes du suicide : « Je vais me tirer une balle », « J’irai me jeter sous un train ».
  • Allusions moins directes : « Une fois parti(e), au moins je n’embêterai plus personne », « De toute façon, vous serez mieux sans moi ».
  • Le don d’objets auxquels cette personne en souffrance était manifestement attachée : bijou, instrument de musique, livre, etc.

 

Pour en savoir plus sur les signes précurseurs du suicide : site du Groupement d’Études et de Prévention du Suicide (GEPS)

Même lorsque tout paraît organisé pour une issue fatale, une main tendue peut inverser le processus, permettre de chercher des solutions de protection et d'aide et ainsi obtenir la résolution de la crise.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

Blog expert

Une émotion peut en cacher une autre

par Bénédicte Bassac Cavaillon

emotion-sante-mentale

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus

 

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER