Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La pollution de l'air intérieur 

L'essentiel

[ Publié le 22 mai 2013 ]

img-infosante-pollution_2013-05-23_10-00-36_624

La pollution de l'air extérieur est un problème largement médiatisé et connu du grand public qui fait également l'objet de nombreuses réglementations.

Mais la pollution domestique, qui désigne l'ensemble des substances nocives auxquelles on s'expose chez soi ou, plus largement, dans des locaux fermés (lieux de travail et de loisirs, espaces publics, etc.), est beaucoup plus méconnue.

Or, chacun d'entre nous passe en moyenne 14 heures par jour à son domicile ou à l'intérieur de bâtiments.

Nous sommes ainsi exposés à de nombreuses substances potentiellement nocives pour notre santé, pendant de longues durées et sans en avoir pleinement conscience.

 

Cela est d'autant plus vrai que nous vivons de plus en plus dans des intérieurs confinés, les performances des matériaux isolants récents ayant beaucoup progressé.
La chasse aux courants d'air et les comportements individuels, comme une aération insuffisante des lieux de vie, entraînent eux aussi une augmentation de la pollution domestique.
Au final, certaines substances polluantes peuvent se trouver dans des concentrations plus importantes en intérieur qu'à l'extérieur.

 

La pollution domestique est la cause directe, ou l'un des facteurs, favorisant l'apparition de maladies, comme :

  • l'asthme et certaines allergies,
  • des symptômes cardiovasculaires ou neurologiques,
  • des inflammations, irritations ou infections,
  • et certains cancers.

 

Pour lutter contre la pollution de l'air intérieur, la principale mesure consiste à aérer régulièrement les pièces et à assurer un renouvellement de l'air en continu (ex. : ventilation mécanique).

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR