Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > L'impact des pesticides sur la santé > Quels sont les effets des pesticides sur la santé ?

L'impact des pesticides sur la santé 

Quels sont les effets des pesticides sur la santé ?

[ Publié le 18 février 2014 ]

Si les effets des pesticides sur la santé sont l'objet de vives controverses, ils sont toutefois soupçonnés de jouer un rôle majeur dans l'apparition de certains cancers, dans l'augmentation de certaines maladies neurologiques ou endocriniennes ou encore de participer fortement à la baisse de la fertilité observée ces dernières années.

 

La substance active contenue dans le pesticide, qui cible un ou plusieurs organismes jugés nuisibles, peut également être toxique pour des organismes vivants qu'elle ne cible pas.

 

Des effets sur la santé controversés

Si les intoxications aiguës par les pesticides sont facilement identifiables et font consensus, les effets sur la santé suite à une exposition chronique à de faibles doses font aujourd'hui l'objet de controverses.

Ces effets sont difficiles à établir en raison de plusieurs facteurs :

  • Du fait de leur très grand nombre et de la multiplicité des modes d'exposition (inhalation, ingestion, exposition cutanée...), il est très difficile d'étudier les effets de chacune des substances actives sur le long terme.
  • Les substances actives contenues dans un produit peuvent interagir entre elles, provoquant d'autres effets sur la santé. Des interactions peuvent également avoir lieu avec les adjuvants qui peuvent posséder leur propre toxicité ou majorer l'effet de la substance active, ou encore avec les impuretés accidentellement intégrées au cours de la fabrication du pesticide.
  • La population est par ailleurs en contact permanent avec une multitude de résidus de pesticides via l'alimentation, l'air... Or, cet « effet cocktail » est très peu étudié pour l'instant.
  • Les maladies suspectées d'être induites par une exposition chronique aux pesticides, tels que les cancers, sont des maladies multifactorielles. Il y a donc quasi impossibilité d'établir un lien de cause à effet indiscutable. Les cancers en milieu agricole peuvent par exemple avoir pour cause une plus grande exposition au soleil, la proximité des virus du bétail, l'exposition au diesel...

 

Les intoxications aiguës

Les intoxications aiguës sont essentiellement répertoriées dans le milieu professionnel, par exemple lorsqu'un agriculteur est accidentellement exposé aux émanations de sa cuve de pesticides. Les symptômes dépendent du produit auquel les personnes ont été exposées, mais le plus souvent sont retrouvés des céphalées, des brûlures des voies respiratoires et cutanées, des troubles digestifs.

 

Les cancers

L'impact de l'utilisation des pesticides sur l'augmentation des cas de cancers a été particulièrement mis en évidence avec l'utilisation du chlordécone dans les Antilles durant les années 70 à 90. L'utilisation de ce pesticide a en effet fortement majoré les cas de cancers de la prostate.

 

Si les agriculteurs bénéficient d'une meilleure espérance de vie que le reste de la population, c'est grâce à des habitudes de vie différentes (notamment 4 à 5 fois moins de fumeurs, plus d'activité physique que la population générale, etc.).  En même temps,  il apparaît que certains cancers spécifiques sont surreprésentés dans cette même classe de population.

Par exemple :  

  • les cancers hématologiques,
  • certains cancers hormonodépendants comme les cancers de la prostate, des testicules ou du sein chez les hommes (même si ce dernier reste très rare),
  • les tumeurs cérébrales,
  • les cancers de l'œsophage et de l'estomac chez les femmes,
  • les cancers de la peau,
  •  les lymphomes non hodgkiniens (NHL) (cancer touchant le système immunitaire, pouvant atteindre les ganglions et/ou n'importe quel organe).

 

Plusieurs études ont mis en évidence que lorsque les parents utilisent des pesticides durant la grossesse et/ou la petite enfance, que ce soit à titre professionnel ou chez eux à titre domestique, les enfants présentent un risque accru de développer des leucémies ou des tumeurs cérébrales.

 

Les affections respiratoires

Les agriculteurs ont un risque plus élevé de développer des affections respiratoires comme l'asthme, par rapport au reste de la population.

 

Les perturbations endocriniennes

Les pesticides sont fortement soupçonnés de provoquer un dysfonctionnement du système hormonal. Par exemple, l'herbicide Round Up, le plus vendu au monde, est fortement soupçonné d'être un perturbateur endocrinien et de provoquer, après exposition d'un des deux parents, le doublement des avortements spontanés tardifs.

 

Les affections neurologiques

Les pesticides sont soupçonnés de provoquer une augmentation :

  • des syndromes parkinsoniens chez les agriculteurs et les personnes résidants près de parcelles sur lesquelles ont été épandues des pesticides,
  • des cas de la maladie d'Alzheimer,
  • des troubles de l'attention ou de l'humeur avec une augmentation de l'irritabilité, de l'anxiété et une augmentation des cas de dépression,
  • une réduction des capacités cognitives comme le montre l'étude Phytoner publiée en 2012,
  • une baisse de la coordination motrice.
  • Les pesticides sont également mis en cause dans l'augmentation des troubles d'hyperactivité avec déficit de l'attention (THADA) chez les enfants.

 

Les problèmes périconceptionnels

Les pesticides sont très fortement soupçonnés de jouer un grand rôle dans la baisse de la fertilité observée ces dernières années ainsi que dans l'augmentation des malformations in-utéro. Les scientifiques constatent :

  • une baisse du nombre de spermatozoïdes et de la qualité du sperme chez l'homme,
  • une augmentation significative des cas d'infertilité chez la femme,
  • une augmentation des faibles poids des enfants à la naissance,
  • une augmentation des cas de malformations génitales in-utéro telles que :

puce grise la cryptorchidie qui est l'absence de descente des testicules dans les bourses,

puce grise l'hypospadias qui consiste en une mauvaise position du méat urinaire,

puce grise des cas de micropénis,

puce grise mais aussi des anomalies du développement du cerveau impliquant des troubles neuropsychologiques et neurocognitifs.

 

De plus en plus d'études suggèrent un lien entre l'exposition aux pesticides et ces différentes atteintes à la fertilité humaine.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR