Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Les nanomatériaux et la santé > Les nanomatériaux présentent-ils un risque pour la santé ?

Les nanomatériaux et la santé 

Les nanomatériaux présentent-ils un risque pour la santé ?

[ Publié le 27 janvier 2014 ]

Les connaissances concernant l'impact des nanomatériaux sur la santé sont lacunaires mais les premières études montrent toutefois des effets toxiques chez l'animal.

 

Des connaissances lacunaires

L'impact des nanomatériaux sur la santé et sur l'environnement est très mal connu pour l'instant car les nanotechnologies sont d'apparition récente. Seul un très faible pourcentage des études sur les nanomatériaux concerne les risques pour la santé et l'environnement.

 

Or, les connaissances sur les propriétés physico-chimiques et la nocivité des substances micro ou macroscopiques ne sont pas transposables à leur forme nanométrique.

En effet :

  • Chaque nano-objet a un potentiel de toxicité qui lui est propre.
  • Leur surface spécifique (c'est-à-dire leur surface par rapport à leur masse) étant beaucoup plus importante que celle des objets micro ou macroscopique de même nature chimique, leur capacité d'interaction avec les organismes vivants ou avec d'autres substances s'en trouve démultipliée. Certains nanomatériaux présentent une toxicité plus grande voir même différente et des effets inflammatoires plus importants, à masse équivalente, que les objets micro ou macroscopique de même nature chimique.
  • L'exposition à de faibles doses peut engendrer un effet nocif.
  • Les nanomatériaux pourraient également servir de vecteur d'entrée dans le corps à d'autres polluants qui se fixent sur leur surface.

 

À l'heure actuelle, les chercheurs restent prudents sur la dangerosité des nanoparticules. Certaines études se contredisent empêchant alors d'aboutir à une conclusion définitive.

 

De plus, il n'existe pas encore de méthode standardisée permettant de suivre le devenir des nanomatériaux dans des environnements complexes comme le corps humain.

 

Des effets nocifs chez l'animal

La très petite taille des nanomatériaux leur permettrait de franchir les barrières cutanées, digestives et bronchiques et de se disséminer ensuite dans l'organisme en empruntant les voies sanguines et lymphatiques.  De même, ils peuvent se disséminer très facilement dans l'environnement.

 

Les premières études montreraient que les nanomatériaux s'accumulent dans les organismes vivants et contaminent l'intégralité de la chaîne alimentaire. Des effets négatifs sur le cœur, les reins, les poumons, le système reproducteur et le cerveau ont été mis en évidence chez l'animal. Les nanomatériaux sont fortement soupçonnés d'être génotoxiques et cytotoxiques. Ainsi, il a été établi que les nanotubes de carbone peuvent provoquer des effets génotoxiques et inflammatoires notamment (voir notamment le rapport de l'Anses : « Toxicité et écotoxicité des nanotubes de carbone » - Novembre 2012). Leurs effets sur la santé dépendent de la voie d'exposition et de la dose : des effets tératogènes, des effets pathologiques respiratoires et cancérogènes ont également été démontrés.

 

Aujourd'hui, priorité est donnée aux études sur les nanomatériaux présentant des formes particulières comme les nanotubes qui pourraient avoir un impact sur la santé comparable aux fibres d'amiante ou encore aux nanomatériaux ayant une forte réactivité comme les catalyseurs. La recherche est également très active dans le secteur agroalimentaire et dans l'industrie cosmétique.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR