Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Ondes électromagnétiques et santé > Peut-on se protéger des ondes électromagnétiques ?

Ondes électromagnétiques et santé 

Peut-on se protéger des ondes électromagnétiques ?

[ Publié le 25 octobre 2013 ]

Éviter totalement les ondes électromagnétiques est difficile, pour ne pas dire impossible, mais quelques gestes simples à adopter au quotidien permettent de s'en protéger et de réduire les niveaux d'exposition.

 

Téléphone mobile : ÉLOIGNER 

C'est un fait : nos téléphones mobiles nous accompagnent partout.

Pour se protéger des ondes électromagnétiques qu'ils émettent, une seule règle : les tenir à distance.

 

Conseils à suivre :

  • pour éviter les ondes les plus fortes : on éloigne le téléphone de soi quand on lance un appel et on ne l'approche de soi que lorsque l'interlocuteur décroche ;
  • on utilise un kit mains libres ou un kit piéton le plus souvent possible, surtout quand les conditions de réception sont mauvaises ;
  • la nuit, on ne dort pas avec le téléphone mobile à moins de 50 cm de soi ;
  • plutôt que de le transporter dans la poche de son pantalon, tout contre soi, il est préférable de mettre son téléphone dans un sac. Si le téléphone est placé à proximité du corps, la face côté clavier doit être orientée vers l'individu ;
  • pour surfer sur Internet et échanger des données (mail, TV mobile etc.), il est préférable d'utiliser un poste informatique : en 3G un téléphone émet plus d'ondes électromagnétiques que lors d'un appel vocal ;
  • éloigner son téléphone mobile de son appareil médical (pace-maker, pompe à insuline etc.) pour ne pas en perturber le fonctionnement.

 

Au moment de l'achat d'un nouveau téléphone mobile, se souvenir que son Débit d'Absorption Spécifique (DAS) doit être indiqué et qu'il ne doit pas excéder 2 W/kg.

 

Il s'agit là d'une valeur réglementaire maximale, et il est préférable de choisir un téléphone avec un DAS le plus faible possible : certains constructeurs proposent des appareils ne dépassant pas les 0,3 W/kg.

 

Enfin, l'usage du téléphone mobile par les enfants est déconseillé avant l'âge de 15 ans : leur cerveau n'est pas arrivé à maturité et reste plus sensible aux ondes électromagnétiques.

 

Pour en savoir sur les précautions à prendre lorsqu’on utilise un téléphone mobile : campagne de l'INPES sur le bon usage du portable : www.lesondesmobiles.fr

 

Chez soi : limiter les expositions 

  • éloigner les appareils électriques en veille ou en fonctionnement de son lit : poser le radio réveil sur un meuble éloigné du lit plutôt que sur la table de chevet par exemple (à défaut, l'éloigner de la tête du lit autant que possible). De même, éviter certains équipements en veille ou en fonctionnement à proximité de la tête du lit : téléphone portable, télévision,  ordinateur, borne wifi, téléphone DECT, chaîne hifi...  Ne pas oublier de tenir compte du fait que les murs sont pratiquement sans effet sur ces champs et qu'il convient donc de se poser la question de la présence d'éventuels appareils derrière le mur contre lequel est positionné le lit ;
  • maintenir une distance suffisante face à un écran de télévision ou d’ordinateur ;
  • installer le tableau électrique et les gros équipements électriques loin des chambres et des pièces de vie ;
  • éteindre les appareils électriques quand ils ne servent pas plutôt que de les mettre en veille : c'est aussi un geste pour l'environnement et pour le budget du foyer ;
  • vérifier ou faire vérifier le bon fonctionnement de ses installations électriques par un professionnel et s'assurer que le raccordement à la terre est effectif ;
  • réseau Wifi : si votre ordinateur est proche de votre boîtier Wifi, préférez une liaison filaire (ex. : câble Ethernet ou RJ45), qui maximisera en plus les débits d'échange entre le boîtier et l'ordinateur. Désactiver le Wifi la nuit ou quand il n'est pas utile ;
  • désactiver le mode wifi des tablettes ou des ordinateurs portables lorsqu'il n'est pas nécessaire. Pour les femmes enceintes et les jeunes enfants, il serait souhaitable d'éviter l'usage de ces équipements en connexion sans fil surtout lorsqu'ils sont positionnés sur les genoux ou près de la zone péri-ombilicale (chez la femme enceinte) ;
  • pour les femmes enceintes, réduire le temps de séjour à proximité des plaques à induction lorsqu'elles sont en fonctionnement et privilégier l'usage de celles qui sont le plus éloignées de la personne. 

Soyons cohérents !

La plupart d'entre nous sommes équipés de téléphones mobiles. Pourtant, bien peu de personnes semblent favorables à l'installation d'antennes relais de téléphonies mobiles sur leur toit ou en face de leur logement.
L'argument couramment évoqué pour ce refus est celui d'un éventuel risque sanitaire de ces antennes.
Pourtant le téléphone, même s'il émet à des niveaux de puissances bien inférieurs à ceux d'une antenne relais est appliqué contre les tissus de l'organisme exposant au total les individus à des niveaux certes non constants mais bien supérieurs.
Mais, à la différence de l'antenne, l'exposition est ici choisie... et probablement de ce fait beaucoup mieux acceptée !

 

Si nous souhaitons, à terme, limiter le nombre et la puissance des antennes de téléphonies mobiles, il faudra alors savoir accepter de réserver en priorité son téléphone mobile, non pour télécharger de lourds fichiers vidéo ou musicaux (ce qui reste possible avec son ordinateur chez soi) mais plutôt... pour téléphoner !

 

On peut d'ailleurs s'étonner, devant les incertitudes sur les effets sanitaires de ces rayonnements, que le développement de la 4G (qui conduira à augmenter de façon significative l'exposition de la population) se fasse sans prendre le temps d'évaluer plus précisément le bénéfice-risque de cette nouvelle technologie.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR