Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Ondes électromagnétiques et santé > Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ?

Ondes électromagnétiques et santé 

Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ?

[ Publié le 25 octobre 2013 ]

À ce jour, selon les pouvoirs publics et les opérateurs, aucune étude ne met en évidence un risque pour la santé associé à une exposition aux ondes électromagnétiques quand les valeurs limites sont respectées.

 

En 2009, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail (Afsset), devenue depuis Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), a publié un rapport sur les risques sanitaires des radiofréquences auxquelles le grand public peut être exposé.

 

Ses conclusions :

  • pas de risque sanitaire constaté si on respecte les recommandations et limites d'exposition ;
  • néanmoins l'agence évoque une augmentation du risque de certaines tumeurs cérébrales pour une utilisation du téléphone mobile d'une durée supérieure à 10 ans et des risques de lymphomes et de leucémies pour des expositions professionnelles de plus de 2 GHz. Elle recommande donc que des études complémentaires soient menées pour préciser les connaissances et les risques éventuels.

 

Toutefois, diverses études donnent des conclusions beaucoup plus inquiétantes et parlent de divers effets biologiques : perturbation de la barrière hémato-encéphalique (barrière qui protège le cerveau de certains composés contenus dans le sang), risques sanitaires même bien en dessous des seuils réglementaires d'exposition — cancers, troubles du comportement chez les enfants, cataractes, maladie d'Alzheimer, détériorations de la qualité du sperme, etc.

 

Hypersensibilité aux ondes électromagnétiques : réalité ou légende ?

Le concept d'hypersensibilité magnétique est né en Suède au début des années 1980, quand des personnes se sont plaintes de manifestations cutanées (démangeaisons, picotements, rougeurs, éruptions, etc.) qu'elles attribuaient au travail sur ordinateur.

Depuis, les plaintes se sont étendues à d'autres signes (maux de tête, sensation de brûlure, etc.) et elles ont été attribuées à une exposition plus grande à des appareils électriques résultant des progrès technologiques, et de leur plus grande diffusion dans notre vie quotidienne.

L'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques est difficile à étudier et diagnostiquer, car ses symptômes sont subjectifs, donc difficilement mesurables.

 

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), « Parmi  les symptômes les plus fréquemment présentés, on peut mentionner des symptômes dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), des symptômes neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs) ».

 

À ce jour, les pouvoirs publics français restent dubitatifs en précisant qu'aucune étude ne permet de confirmer avec certitude l'existence d'un syndrome d'hypersensibilité aux ondes magnétiques. Pourtant, une étude publiée en 2012 par le très officiel INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques) et l’université de Picardie Jules-Verne à Amiens a donné des résultats surprenants. Après avoir exposé de jeunes rats à une fréquence de 900 Mhz (puissance bien inférieure aux limites réglementaires), les animaux ont développé diverses anomalies : fractionnement du sommeil paradoxal, troubles de la thermorégulation et augmentation de l’appétit par exemple.

Des résultats qui semblent donner raison à diverses associations de défense des personnes qui se plaignent de cette pollution électromagnétique, mais aussi aux professionnels de santé qui s'inquiètent de plus en plus fréquemment de cette symptomatologie dans leur patientèle.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR