Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Produits ménagers et phytosanitaires : quels effets sur la santé ? 

Les alternatives aux produits toxiques contenus dans les produits de jardinage

[ Publié le 24 mai 2013 ]

Outre les produits certifiés par des labels écologiques, il est possible d'utiliser des produits naturels qui sont biodégradables et respectueux de notre santé. Ces produits sont très efficaces et sont beaucoup moins chers que leurs homologues contenant des produits toxiques.

Les alternatives aux engrais de synthèse

Les engrais de synthèse proposent tous, en quantités variables, de l’azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K) selon que l'on veut favoriser la pousse des feuilles, faire fleurir la plante ou la faire fructifier. Suivant l'objectif que l'on vise, il est possible :

  • D'acheter dans le commerce des engrais biologiques tout prêts tels que le guano, le sang séché, le fumier, la corne broyée, les arêtes de poisson, le purin d’ortie, la poudre d'os, les algues séchées...
  • De fabriquer son compost soi-même avec les déchets de la cuisine et de la maison (épluchures et restes de fruits et de légumes ou du jardin, coquilles d’œuf, sachets de thé, marc de café, boîtes à œufs, cendres de bois…) et du jardin (feuilles mortes, tontes de gazon, mauvaises herbes…). Soyez attentifs à ne pas utiliser certains déchets interdits de compost comme les déchets animaux, les matières grasses, les écorces d'agrumes, les plastiques… Le tas de compost devra être entreposé au fond du jardin et aéré régulièrement.



Les alternatives aux biocides de synthèse


Pailler les plantes et la terre nue

Il est possible de recouvrir la terre, au pied des végétaux, de pailler, avec de la paille, des écorces concassées, des feuilles mortes… Ce paillage empêche les mauvaises herbes de pousser et favorise la prolifération des insectes auxiliaires qui contrôlent l'explosion des populations d'insectes ravageurs. Il protège également les végétaux du gel, diminue l'évaporation entre 2 arrosages et piège la rosée du matin.



Utiliser les recettes de grand-mères

  • Biner régulièrement pour empêcher les mauvaises herbes de se développer.
  • Arracher les mauvaises herbes à la main.
  • Utiliser un désherbeur thermique.
  • Pulvériser de l'eau de cuisson des pommes de terre.
  • Utiliser de l'eau bouillante sur les herbes ou plantes dont vous voulez vous débarrasser.
  • Planter du persil qui attire les pucerons ou faire un élevage de coccinelles pour vous en débarrasser.
  • Répandre de la cendre de bois ou du sable fin autour de vos plantes afin de gêner la progression des escargots et des limaces.
  • Vaporiser des macérations de piment fort ou de l'eau savonneuse sur vos plantes afin d'éliminer les nuisibles.



Préserver la biodiversité

Il n'est pas souhaitable d'éliminer toutes les « mauvaises herbes » du jardin, car elles attirent de nouveaux insectes qui eux-mêmes attirent de nouveaux oiseaux… et permettent de préserver la biodiversité de plus en plus mise à mal par une urbanisation et une uniformisation galopante. De plus, il est courant qu'une « mauvaise herbe » pousse en symbiose avec une plante ou un arbre, favorisant sa résistance aux maladies ainsi qu'aux parasites et majorant sa production de fruits ou de fleurs.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

ECHANGER