Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Pollution et santé > Sources de pollution de l'eau

Pollution et santé 

Sources de pollution de l'eau

[ Publié le 24 mai 2013 ]

Les sources de pollution de l'eau peuvent être naturelles ou, le plus souvent, dues au comportement humain

Les sources de pollution naturelle

L'érosion et la dissolution peuvent provoquer des pollutions des eaux de surface ou des eaux souterraines, notamment en métaux lourds comme le plomb, l'arsenic, le cuivre…

 

Les sources de pollution anthropiques

En France, la plus grande part de la pollution des eaux est due aux activités humaines.

  • L'agriculture et l'élevage intensifs rejettent, dans les eaux de surface et les nappes phréatiques des nitrates, des pesticides du phosphore et d'autres matières azotées (dus aux déjections animales par exemple), des métaux comme le zinc et le cuivre (utilisés pour enrichir l'alimentation animale), des résidus d'antibiotiques (utilisés pour soigner ou accélérer la croissance du bétail)… Beaucoup de ces polluants sont rejetés dans la nature car les systèmes pour les traiter sont très onéreux et pas toujours efficaces. 
  • L'industrie rejette beaucoup de résidus azotés, notamment l'industrie agroalimentaire, les fabricants d'engrais, les industries de traitement des métaux. 
  • Les particuliers, les sociétés privées et les collectivités sont également de grands utilisateurs de pesticides car ils traitent régulièrement jardins, bordures des axes routiers, voies de chemin de fer… 
  • Les médicaments dont les résidus sont de plus en plus présents dans les eaux de boisson et dans les écosystèmes. Il faut savoir que la France est un des plus gros consommateurs de médicaments au monde. Les résidus de médicaments (ou d'hormones œstroprogestatives dues aux pilules contraceptives par exemple) sont en effet rejetés dans les excréments et les urines des hommes et des animaux de compagnie ou d'élevage (pisciculture notamment). De plus, une fois leur traitement terminé, nombre de personnes jettent les médicaments restants dans les toilettes. Les rejets des hôpitaux sont particulièrement problématiques car contiennent des molécules toxiques comme des molécules utilisées dans le traitement des cancers ou des molécules radioactives. Les stations d'épuration n'étant pas conçues pour traiter ce genre de polluants, on peut en retrouver certains dans l'eau du robinet. 
  • Le réchauffement climatique provoque une acidification des mers et des océans sous l'effet des gaz à effet de serre ainsi que des pollutions bactériologiques (prolifération de bactéries, d'algues…) sous l'effet du réchauffement des eaux de surface. Cela provoque une libération de toxines qui altèrent la qualité des eaux de baignade et des poissons et produits de la mer. De plus, sous l'effet de la chaleur, l'eau des étendues d'eau fermées s'évapore et provoque une concentration des polluants. 
  • Les installations de distribution d'eau, et notamment les canalisations en plomb qui est un neurotoxique, et les canalisations fabriquées avec du polychlorure de vinyle (PVC) qui rejettent du chlorure de vinyle monomère, cancérigène avéré pour l'homme qui provoque des cancers du foie. Les canalisations en plomb ne sont plus autorisées à l'heure actuelle mais elles sont encore présentes dans les habitations des particuliers. Leur remplacement prend du temps.  

 

L'association UFC – Que choisir a publié une enquête sur La qualité de l'eau en France, en mars 2012.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie