Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Le bruit > Qu'est-ce que le bruit ?

Le bruit 

Qu'est-ce que le bruit ?

[ Publié le 23 mai 2013 - mis à jour le 5 janvier 2018 ]

Un bruit se caractérise essentiellement par son niveau (sa puissance) et par sa fréquence (sa hauteur). Il faut aussi tenir compte de la durée d’exposition à un bruit pour estimer son degré de nocivité.

 

  • Le niveau de bruit, qui détermine si un son est fort ou faible, se mesure en décibels (dB).
    Le niveau zéro, 0 dB, correspond au seuil de l’audition humaine normale. 
    À chaque fois que le niveau sonore d’un bruit augmente de 3 dB la quantité de bruit reçue par l’oreille est multipliée par deux. Une augmentation de 10 dB correspond à une multiplication par 10 de l’énergie sonore et donc, par exemple, un son de 100 dB délivre 100 fois (10 x 10) plus d’énergie qu’un son de 80 dB !
    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande un niveau de bruit ambiant inférieur à 35 dB pour un repos nocturne convenable et une bonne récupération. 
    Le seuil de danger acoustique est fixé entre 85 et 90 dB
    Au-delà de 105 dB, des pertes irréparables de l’audition peuvent se produire même pour des périodes courtes d’exposition de quelques minutes.

 

  • La fréquence correspond quant à elle à la hauteur du son et elle s’exprime en Hertz (Hz).
    Plus la fréquence d’un son est élevée, plus le son est aigu. Les sons naturels, la musique ou le bruit contiennent une grande variété de fréquences.
    Les effets nocifs du bruit sont accentués lorsqu'il s'agit de bruits aigus (à hautes fréquences), soudains, imprévisibles surtout s’ils sont d'un niveau sonore important.

 

  • La durée d'exposition est le troisième élément qui permet de juger de la nocivité d'un bruit : plus on est exposé longtemps à un bruit nocif, plus les risques pour le système auditif et la santé sont grands.

 

La perception humaine des sons varie avec le niveau sonore, avec la fréquence et avec la qualité du bruit (bruit stable, bruit impulsionnel…). Dans la gamme des niveaux sonores faibles à modérés de la vie courante, l’oreille est moins sensible aux sons graves (fréquence en Hz basse) et aigus (fréquence en Hz élevée) qu’aux sons médiums (compris entre 500 à 2000 Hz).

 

Afin de prendre en compte cette sensibilité physiologique particulière, on applique lors des mesures (en dB) des filtres représentatifs de la perception humaine. En fonction de la pondération appliquée on parle de dB A, de dB B ou de dB C.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER