Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La pollution de l'air intérieur 

Les particules

[ Publié le 23 mai 2013 ]

img-infosante-particule

Les particules sont des matières organiques ou minérales de petite taille présentes en suspension dans l'air ambiant.

On les classe selon leur taille : particules, particules fines et particules ultrafines (nanoparticules).

Plus elles sont petites, plus elles pénètrent profondément dans les poumons, et plus elles peuvent se montrer nocives.

 

Quelles sont les principales sources d'exposition aux particules ?

Les particules peuvent provenir de sources de pollution extérieure comme le trafic routier (véhicules diesel sans filtre à particules) ou des activités industrielles (incinérateur, fonderie).

Mais elles peuvent aussi être liées à des activités domestiques (ménage, bricolage) ou à des comportements individuels (tabagisme, chauffage au bois).

Les particules peuvent être solides ou liquides.

 

Quels sont les effets des particules sur la santé ?

Si les particules les plus grosses sont généralement filtrées par les voies aériennes supérieures, les particules fines et ultrafines peuvent pénétrer dans les poumons.

 

Chez les enfants, la présence de particules fines et ultrafines dans l'air ambiant :

  • favorise les maladies respiratoires, surtout chez les bébés de moins de 12 mois,
  • entrave le bon développement des fonctions pulmonaires,
  • déclenche des crises d'asthme et peut aggraver la maladie,
  • est à l'origine de toux, de bronchites, etc.

 

Chez les adultes, les particules fines et ultrafines augmentent la mortalité due à des maladies cardiovasculaires, respiratoires ou au cancer du poumon.

Des études sont en cours pour déterminer avec plus de précision les impacts sanitaires des particules.

 

Comment se protéger des particules ?

La meilleure prévention consiste à aérer régulièrement toutes les pièces de la maison.

L'entretien des appareils de chauffage à combustion (chaudière, cheminée, poêle) doit être régulier pour s'assurer de leur bon fonctionnement : il faut les faire inspecter avant l'hiver et procéder à un contrôle complet chaque année.

La limitation des sources d'ozone comme les photocopieurs et imprimantes laser ou certains purificateurs d'air permet de limiter la production de particules : l'ozone réagit en effet avec certains COV pour provoquer la formation de particules et de formaldéhyde. 

 

Pour les personnes les plus sensibles ou les plus fragiles, on pourra :

  • utiliser des linges légèrement humides pour faire les poussières et ainsi piéger le plus possible de particules sans les disperser dans l'air ambiant,
  • s'équiper d'un aspirateur doté d'un filtre à particules.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR