Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La pollution de l'air intérieur 

Les oxydes d'azote

[ Publié le 23 mai 2013 ]

img-infosante-vignette-azote

Le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2) peuvent être présents dans les logements.

Leurs effets sont bien connus pour les expositions à des quantités importantes, mais peu de données sont disponibles pour les expositions à de faibles quantités sur le long terme.

 

  

Quelles sont les principales sources d'exposition aux oxydes d'azote ?

Le monoxyde d'azote (NO) est produit par les combustions à haute température.
Quand il est présent dans nos maisons, il peut donc provenir :

  • d'activités industrielles à proximité,
  • du trafic automobile,
  • des appareils fonctionnant au gaz (cuisinière, chauffe-eau),
  • appareils de chauffage à combustion de bois ou essence,
  • fumée de tabac.

 

Le dioxyde d'azote (NO2) résulte de l'oxydation du monoxyde d'azote.

 

Quels sont les dangers des oxydes d'azote pour la santé ?

Les oxydes d'azote peuvent déclencher des crises chez les personnes asthmatiques.

Ils peuvent aussi être à l'origine de troubles respiratoires : irritations, sensation d'oppression, toux, gêne.

En général ces troubles cessent quand on n'est plus exposé aux oxydes d'azote.

À ce jour, on ne sait pas si une exposition quotidienne ou régulière à de faibles quantités d'oxyde d'azote peut avoir un impact sur la santé. Par contre, on sait que les oxydes d’azote sont des précurseurs d’un gaz très irritant : l’ozone (polluant dit « secondaire »).

 

 Comment se protéger des oxydes d'azote ?

La meilleure prévention consiste en une aération très régulière des logements pour réduire les concentrations en polluants intérieurs.

Un contrôle régulier du fonctionnement des appareils à combustion domestiques, notamment ceux destinés au chauffage, est également conseillé.

Attention: un appareil à combustion mal réglé peut aussi émettre du monoxyde de carbone, un gaz inodore et toxique

Il provoque des maux de tête et des nausées à faible dose. Comme il se substitue à l'oxygène dans le sang, si on est exposé à une dose importante de monoxyde de carbone, on risque une perte de connaissance, le coma et la mort par asphyxie.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR