Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > La pollution de l'air intérieur > L'amiante et les fibres minérales artificielles siliceuses

La pollution de l'air intérieur 

L'amiante et les fibres minérales artificielles siliceuses

[ Publié le 23 mai 2013 ]

img-infosante-amiante

L'amiante et les fibres minérales artificielles siliceuses entrent dans la composition de nombreux matériaux et produits, car elles présentent de grandes qualités d'isolation acoustique et/ou phonique, et de résistance à la chaleur.

On sait aujourd'hui que ces substances sont des cancérigènes avérés pour certaines (amiante, laine de laitier) ou fortement suspectés. L'usage de l'amiante est ainsi interdit en France depuis le 1er janvier 1997. La prudence est de mise pour les autres types de fibres minérales, en l'absence de données suffisantes. Les laines de verre et de roche ont été classées par l'OMS comme cancérigènes possibles puis, après des modifications apportées par les fabricants, reclassées comme « non classables » en 2001.

 

Quelles sont les principales sources d'exposition à l'amiante et aux fibres minérales artificielles siliceuses ?

L'amiante et les fibres minérales artificielles siliceuses se trouvent le plus souvent dans les matériaux isolants utilisés pour la construction des bâtiments d'habitation ou destinés à des activités industrielles.

On les trouve aussi dans certains équipements destinés à filtrer les impuretés dans les gaz et les liquides, ou à contrôler la condensation.

Il existe plusieurs dizaines de fibres minérales artificielles siliceuses, dont :

  • les laines d'isolation : laine de verre, laine de roche, laine de laitier ;
  • les filaments continus de verre ou textiles de fibres de verre ;
  • les fibres de verre à usage spécial ;
  • les fibres céramiques réfractaires.

 

Quels sont les dangers des fibres minérales pour la santé ?

Naturelles (amiante) ou artificielles, les fibres minérales peuvent être dangereuses pour la santé si elles sont inhalées : comme elles sont souvent très fines, elles pénètrent profondément dans les poumons.

On dissocie généralement les laines de verre et de roche, que les bricoleurs sont susceptibles de manipuler en respectant certaines précautions, des laines de laitier ou d’amiante par exemple qui sont beaucoup plus dangereuses.

Une fois inhalées, les fibres minérales peuvent demeurer très longtemps dans les poumons ou migrer vers d'autres organes, car le corps est incapable de les éliminer.

Elles sont à l'origine de maladies pulmonaires (fibroses) et d'insuffisances respiratoires, de plaques pleurales et de cancers du poumon et de la plèvre (mésothéliome).

Les fibres minérales sont aussi très irritantes pour la peau, les yeux et le système respiratoire.

 

Quels sont les moyens de prévention possibles ?

On évitera de percer, poncer ou casser des matériaux contenant de l'amiante ou des fibres minérales artificielles sans être équipé au préalable de protections adéquates : port d'un masque adapté à la rétention d'éléments fins et gants notamment.

En pratique, on veillera donc à respecter certaines précautions en utilisant des plaques de type « fibre-ciment » qui peuvent contenir des proportions importantes d’amiante et que beaucoup de bricoleurs peuvent être amenés à manipuler sans avoir connaissance de la présence d’amiante.

Il faudrait ainsi humidifier les supports de type fibre-ciment pour limiter les émissions de poussières lors de leur dépose ou d'intervention et ne pas traiter ces matériaux avec des nettoyeurs haute pression par exemple.

Les déchets de produits susceptibles de contenir de l'amiante doivent être mis dans une déchetterie qui collecte ce type de déchets.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR