Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > La pollution de l'air intérieur > Quelles sont les sources de pollution domestique   ? 

La pollution de l'air intérieur 

Quelles sont les sources de pollution domestique   ? 

[ Publié le 22 mai 2013 ]

Le manque d'aération et de ventilation pour économiser le chauffage ou éviter les déperditions de chaleur est un facteur d'aggravation de la pollution domestique. Ils entraînent une concentration des polluants dans le milieu ambiant, et les niveaux peuvent alors dépasser ceux auxquels on est exposé à l'extérieur.Les sources de pollution domestique sont nombreuses : équipements, décoration, activités, mobilier, animaux domestiques, produits d'entretien...


On identifie trois principales sources de pollution domestique :

  • le fonctionnement des équipements de la maison et des appareils à combustion (chaudière à gaz, cuisinière, cheminée etc.) ou de traitement de l'air (purificateurs) : ils peuvent notamment produire du monoxyde de carbone, du dioxyde d'azote ou de l'ozone ;
  • les activités et habitudes des occupants de l'habitation : tabagisme, utilisation de produits ménagers, présence d'animaux domestiques, travaux de bricolage, manque d'aération à l'origine du développement de moisissures etc. ;
  • les matériaux ayant servi à la construction ou à l’isolation du bâtiment et les composants des équipements et mobiliers : ils peuvent contenir ou émettre du formaldéhyde, du plomb, des composés organiques volatils (COV), des fibres minérales etc. ;

 

Les principaux polluants domestiques sont la fumée de tabac, le plomb, les fibres minérales, les oxydes d'azote, les particules, les allergènes, les moisissures, les composés organiques volatils (COV) dont les éthers de glycols.

 

Les polluants domestiques peuvent être classés en trois catégories :

  • les polluants physiques :
    • fibres minérales naturelles ou artificielles,
    • gaz (ex. : radon),
    • certains métaux (plomb) ;

 

  • Les polluants biologiques :
    • moisissures,
    • acariens,
    • animaux domestiques ;

 

  • et les polluants chimiques :
    • monoxyde de carbone,
    • composés organiques volatils ou COV (formaldéhyde, benzène, phtalates etc.),
    • oxyde d'azote,
    • particules,
    • pesticides,
    • fumée de tabac,
    • polycholorobiphényles (PCB)
    • etc.

 

Le meilleur moyen de lutter contre la pollution de l'air intérieur est d'aérer et ventiler correctement les pièces.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR