Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé et Environnement > Effets des facteurs météorologiques sur la santé > Quels sont les effets des grands froids sur la santé ?

Effets des facteurs météorologiques sur la santé 

Quels sont les effets des grands froids sur la santé ?

[ Publié le 21 mai 2013 - mis à jour le 15 septembre 2016 ]

L’hypothermie ou les gelures sont des effets du froid sur la santé. Pour les éviter et pour contrer les autres conséquences du froid, il convient de suivre des recommandations, notamment de bien se couvrir mais encore de limiter les efforts physiques.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, le froid tue plus chaque année que les périodes de canicule. Le froid, le vent et la neige peuvent avoir des effets sur la santé, même si ceux si ne sont pas forcément visibles.

 

Plusieurs risques peuvent être encourus en cas de grand froid :

  • l’hypothermie, qui apparaît quand la température du corps passe en dessous de 35°C ;
  • les gelures qui peuvent entraîner des lésions graves ;
  • l’aggravation de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires ;
  • enfin, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone est plus élevé.

 

Les personnes les plus vulnérables sont notamment les personnes âgées, les nourrissons et jeunes enfants.

 

En période de grand froid, il est conseillé :

  • de limiter les efforts physiques car le cœur bat plus vite pour lutter contre le froid ;
  • d’éviter de consommer de l’alcool qui, en limitant les mécanismes de réduction de la déperdition thermique sur la peau, favorise le refroidissement de l'organisme ;
  • de bien se couvrir, notamment les mains et les pieds, mais aussi le nez et la bouche pour que l’air respiré soit moins froid ;
  • bien se couvrir la tête : jusqu'à 40 % de la chaleur accumulée par le corps peut être perdue par cette partie du corps.

 

 

En cas de froid extrême, il est conseillé d’éviter de sortir de chez soi et de prévoir d’avoir tout le nécessaire :

  • de l’eau et des aliments qui ne nécessitent pas de cuisson en cas de coupure de courant ;
  • des médicaments, notamment en cas de traitement pour une maladie chronique ;
  • de quoi chauffer mais sans surchauffer et continuer à aérer en étant très attentif à l'usage des appareils de chauffage d'appoint (type poêle à pétrole) du fait du risque d'intoxication par le monoxyde de carbone. 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie