Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Environnement : les risques pour l'œil et la santé visuelle 

Comment soigner les allergies oculaires ?

[ Publié le 5 juillet 2012 ]

Si on suspecte une allergie oculaire, il faut consulter un ophtalmologiste. Une fois le diagnostic d’allergie confirmé par le médecin, différents moyens peuvent être envisagés avec lui pour se soigner : collyres, médicaments, lavages oculaires, désensibilisation et, dans les cas les plus graves, administration de corticoïdes. Quand on sait que l’on est allergique, il faut tenter de prévenir les situations d’exposition aux substances et matières allergènes, ou de se protéger.

 

Confirmer le diagnostic d’allergie oculaire

La consultation d’un médecin ophtalmologiste, et des examens cliniques sont souvent indispensables. L’examen clinique est très souvent suffisant.

Cependant, quand le patient est vraiment très gêné, d’autres examens peuvent être effectués, comme le dosage dans les larmes de substances spécifiques produites lors d’une allergie, par exemple, les immunoglobines E.

 

Les soins de l’allergie oculaire

Selon le diagnostic qu’il aura posé, le médecin ophtalmologiste pourra proposer à son patient :

  • des lavages oculaires avec du sérum physiologique,

 

  • un traitement médicamenteux à base d’antidégranulants mastocytaires ou d’antihistaminiques, sous forme de collyres (gouttes) ou de comprimés,

 

  • une désensibilisation menée par un allergologue : il identifiera grâce à des tests les substances à l’origine de l’allergie oculaire. Ensuite, il exposera le patient à de petites doses d’allergènes, de manière contrôlée, afin de réduire la réaction allergique ;

 

  • de façon exceptionnelle : des corticoïdes. Ces médicaments puissants permettent de lutter contre l’inflammation. Ils sont réservés aux formes particulièrement graves ou complexes de conjonctivites allergiques.

 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie