Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé au travail > Alimentation et horaires décalés > Comment bien récupérer en horaires décalés grâce à l'alimentation ?

Alimentation et horaires décalés 

Comment bien récupérer en horaires décalés grâce à l'alimentation ?

[ Publié le 17 novembre 2017 ]

Pour éviter les risques de somnolence, les ballonnements, les maux d’estomac, il est conseillé de consommer des repas complets, sans excès de graisses et en quantités adaptées. Le temps de prise du repas et la mastication jouent également un rôle important.

 

Sauter un repas ou consommer un repas sans féculent peut apporter une sensation de « coup de pompe »  par la suite. Un repas trop riche en graisses et /ou en féculents peut aussi apporter une sensation de somnolence par la suite. Il est conseillé de consommer une portion adaptée de féculents à chaque repas. Limiter la consommation de produits gras tels que la charcuterie ou la mayonnaise. Les apports conseillés en graisses ajoutées par repas sont les suivantes : en moyenne une cuillère à soupe d’huile par repas et par personne pour faire les vinaigrettes et les cuissons.

 

Un repas trop riche en graisse, des aliments mal mastiqués, le stress d’un repas pris trop vite… Tout cela peut occasionner des ballonnements et des brûlures d’estomac. Il est donc conseillé de faire des repas équilibrés, sans excès de graisses (par exemple frites, mayonnaise, sauces grasses, charcuterie…). Mangez à votre faim, en prenant le temps de bien mâcher les aliments. Si vous n’avez pas le temps de consommer le repas complet, pour éviter de manger trop vite, vous pouvez consommer le fruit et/ou le pain plus tard, en collation.

 

Il faut adapter les repas. Afin de modifier vos habitudes alimentaires, y compris le nombre de repas et la composition de ces repas, vous êtes maintenant invité à réfléchir : sortez du papier et des crayons ; il est important de noter pour prendre conscience de votre alimentation actuelle et visualiser les solutions.

Commencez par prendre une feuille par horaires de travail et notez-le en haut. Sur chaque feuille, notez les temps de travail et de pause, vos heures de sommeil, les pauses repas, les grignotages, les temps de déplacements, les obligations familiales « incontournables », etc.

Puis, pour chaque horaire, essayez de caler les 3 repas de la journée, voire des collations. Vous avez devant vous votre nouveau mode de vie et sûrement une meilleure alimentation. Si vous  « sautez » des repas pour dormir plus, alors il est conseillé de dormir 20 minutes de moins et d’investir ce temps à manger pour être mieux. Vous dormirez seulement 20 minutes de moins mais vous aurez mangé, le bénéfice alors obtenu est important.

 

Si vous manquez de temps pour consommer un repas complet, ou si cela est trop copieux pour vous, vous pouvez fractionner les repas et consommer les autres aliments en collation. Par exemple :

  • ne manger ni le produit laitier ni le fruit du repas et les consommer en collation à la pause,
  • consommer un féculent « dans l’assiette » mais garder le pain pour plus tard, en collation, avec un carré de chocolat noir par exemple et une boisson chaude.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER