Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Santé au travail > Les cancers professionnels > Quels sont les principaux agents cancérogènes connus ?

Les cancers professionnels 

Quels sont les principaux agents cancérogènes connus ?

[ Publié le 17 janvier 2013 ]

Les agents chimiques : certains de ces agents sont présents à la fois dans l’environnement général et sur les lieux de travail.
Dans le milieu professionnel, les agents chimiques cancérogènes sont par exemple les métaux lourds, l’amiante Minéral composé de silicate de calcium et de silicate de magnésium. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
, les poussières de bois, les hydrocarbures polycycliques aromatiques (HPA)…
Les risques liés à des agents chimiques sont plus forts dans certains secteurs d’activité comme le secteur du bâtiment, la construction navale et ferroviaire, la métallurgie, l’industrie chimique et pharmaceutique, l’industrie du bois…

Les agents physiques : ce sont des rayonnements (ionisants ou non ionisants).
Ils sont la cause de cancers comme les leucémies, les sarcomes Variété de cancer se développant aux dépens du tissu conjonctif. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
osseux, les cancers broncho-pulmonaires mais aussi les mélanomes pour les rayonnements optique.  
Les secteurs les plus touchés sont l’industrie nucléaire, le secteur médical, le secteur de l’énergie, l’industrie sidérurgique…

Les agents biologiques : le risque lié aux agents biologiques se rencontre dans le secteur de la santé, des déchets (par piqûre)… Il existe des bases d’exposition alimentaire et respiratoire.

Tableau liant exposition et cancer (non exhaustif)

CancerFacteur de risque professionnel
PoumonAmiante, rayons ionisants, radon, silice, métaux…
Mésothéliome (cancer de l’enveloppe qui entoure les poumons ou cancer de la plèvre)Amiante
VessieAmines aromatiques et goudrons de houille
Cancers du nez et des sinusBois, nickel, chrome
LeucémiesBenzène, rayonnement ionnisants
FoieChlorure de vinyl monomère, arsenic
PeauRayonnement UVA et UVB, biphényles polychlorés, arsenic, bitum, goudron, suie, dérivés du pétrole…
LarynxBitume, goudron, suie
Appareil digestifNitrosoguanidines


Une relation liant l’exposition à un agent et le développement d’un cancer chez l’homme reste difficile à mettre en évidence, compte tenu :

  • des expositions multiples (professionnelles et non professionnelles),
  • des difficultés pour évaluer les niveaux d’exposition individuels,
  • des incertitudes concernant les effets de seuils,
  • de la prise en compte de facteurs génétique propre à chaque personne, du temps de latence entre l’exposition et la survenue de la maladie.


Beaucoup d’études sont en cours et il subsiste encore de nombreuses incertitudes quant au risque réel de telle ou telle substance. Il existe différentes classifications en fonction du risque. La classification du CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), par exemple, distingue quatre catégories : les agents cancérigènes, possiblement cancérigènes, non classables par manque de données et probablement non cancérigènes.

Cas particulier du travail de nuit : un nombre croissant d’études suggère que le travail de nuit, en bouleversant le fonctionnement de notre horloge biologique, pourrait augmenter le risque de développer certains cancers, en particulier celui du sein.


Attention, toute exposition à un agent cancérogène ne va pas forcément induire un cancer.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR