Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Les changements climatiques : impact sur notre santé et quelle prévention au quotidien ? - 26/12/16

Rendez-vous experts

Les changements climatiques : impact sur notre santé et quelle prévention au quotidien ? - 26/12/16

[ Publié le 26 décembre 2016 ]

Expert : Philippe Perrin, éco-infirmier

 

picto-tchat  Comment agir sur les  problèmes de changements climatiques ?

Philippe Perrin : L’action doit être menée à divers niveaux : politique, économique mais aussi citoyenne. Le monde économique et politique mènent -tant bien que mal- sa transition.

Le citoyen ne doit pas, pour autant, attendre pour agir : La réduction de la consommation d’énergie participe de près ou de loin à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et réduit en même temps la facture énergétique :

  •  faire des travaux d’isolation,
  • baisser la température du chauffage,
  • repenser ses déplacements en favorisant les transports doux (marche, vélo, train, bus),
  • limiter certains aliments : limiter la consommation de viande (notamment de viande rouge) agit favorablement sur le climat.

Consultez le site de l'ADEME qui délivre de nombreux conseils 

 

 

picto-tchat  Les  mesures de circulation alternée sont-elles  efficaces ?

Philippe Perrin :  Les mesures de circulation alternée peuvent agir à deux niveaux : 

  • sur la réduction du trafic automobile. Cependant, l’impact de réduction de la pollution atmosphérique est ici très modeste, de l’ordre de quelques pourcents 
  • en incitant les individus qui ne pratiquent pas forcément les transports en commun à les découvrir.

 

 

picto-tchat  Quel impact sur notre santé à long terme ?

Philippe Perrin :  Les impacts sur notre santé à long terme sont considérables et très nombreux. Ainsi, l’an dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquait que « Le changement climatique représente la plus grande menace pour la santé dans le monde, au 21ème siècle ».

En bousculant l’ensemble des écosystèmes planétaires, le changement climatique peut, par exemple :

  • fortement altérer les capacités à produire des denrées alimentaires (dégradation des sols, des stocks de pêches, difficulté d’accès à l’eau…),
  • favoriser de nombreuses maladies (liées à la déshydratation, liées aux modifications des zones géographiques infestées par certains insectes vecteurs de maladie, liées à la réactivation de virus préhistoriques jusqu’alors congelés dans les glaces de certaines régions arctiques…)

  

 

 picto-tchat  Quels sont les bon gestes à adopter au quotidien pour "ralentir" ces changements 

Philippe Perrin : Les gestes à adopter sont très divers et concernent : 

  • l’habitat (tout ce qui permet la réduction de la consommation d’énergie),
  • les transports (en favorisant les mobilités plus sobres en énergie), 
  • les achats (en privilégiant les produits durables plutôt que jetables), 
  • l’alimentation (en privilégiant les produits locaux, biologiques et de saisons, en limitant la consommation de viande)
  • en réduisant la production des déchets…

 

 

picto-tchat  Comment agir sur les  problèmes de changements climatiques ?

Philippe Perrin : Contrairement à une idée répandue, l’essentiel des risques pour la santé ne concernent sans doute pas l’appareil respiratoire. Ces particules inhalées sont si fines qu’elles peuvent, au niveau des alvéoles pulmonaires  passer dans le sang et rejoindre ainsi tous les organes du corps. Ainsi, ces particules sont non seulement considérées comme favorisant l’asthme, les bronchiolites ou le cancer du poumon mais favorisent aussi de nombreuses maladies cardiovasculaires (infarctus, Accidents vasculaires cérébraux) . D’autres études laissent penser que l’exposition à ces polluants pourraient favoriser le diabète et même l’autisme…

 

 

picto-tchat  Comment se protéger en période de pic de pollution ?

Philippe Perrin : Les moyens sont malheureusement très limités pour se protéger : 

  • ventiler tôt le matin ou tard le soir, quand la pollution est la moins forte. 

Les masques respiratoires sont pour la plupart sans effets. Les plus efficaces ne peuvent que difficilement être utilisés sur une période longue, coûtent chers et nécessitent des changement de filtres réguliers.
Le mieux est encore d’éviter de trop ventiler durant ces périodes afin de réduire la quantité de pollution (en évitant notamment la pratique d’exercices physiques).

.

 

picto-tchat  Doit- on porter des "masques en papier" ou autres protections en cas de forte  pollution

Philippe Perrin : "Les masques en papier", comme la plupart des masques respiratoires vendus dans le commerce sont quasiment sans effets notamment sur les particules les plus fines qui sont aussi les plus dangereuses. D’autres part, la pollution de l’air se caractérise par des particules mais aussi des gaz filtrés grâce à des filtres à charbon. Des masques filtrants "particules et gaz" sont peu nombreux sur le marché. Pour se déplacer à pied ou à vélo, le choix d’un itinéraire moins fréquenté et donc moins pollué sera sans doute tout aussi efficace.

 

 

picto-tchat  Est-ce que  les poêles à pellets polluent ? Quel est le chauffage le moins polluant ?

Philippe Perrin : Toutes combustions génèrent une pollution et les poêles à pellets aussi. Cependant, si la combustion est faite dans de bonnes conditions, les émissions polluantes sont très sensiblement diminuées. C’est le cas normalement dans un poêle à pellets comme d’ailleurs dans la plupart des inserts modernes.
Le chauffage le moins polluant localement est le chauffage électrique, mais en conduisant à produire plus de courant dans les centrales électriques polluantes (déchets radioactifs, émissions de pollution de l’air…) , il ne fait que déplacer le problème.
Le bois brûlé dans de bonnes conditions est sans doute un des chauffages les moins polluants.
A ne pas oublier et en haut de la liste : l’usage de l’énergie solaire ou de la géothermie par exemple.

 

 

picto-tchat  Est-on protégé de la pollution par la brume ?

Philippe Perrin : La brume ne  protège pas de la pollution. Elle peut, même dans certains cas, en favorisant la dissolution de certains gaz dans l’eau, les rendre plus agressifs  sur les voies respiratoires.

 

 

A propos de l'auteur

expert-philippe-perrin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

ECHANGER