Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Comment confectionner ses repas de fête avec un petit budget ? - 20/12/16

Rendez-vous experts

Comment confectionner ses repas de fête avec un petit budget ? - 20/12/16

[ Publié le 20 décembre 2016 ]

Expert : Cécile Marie-Magdelaine, diététicienne-nutritionniste

 

picto-tchat Comment préparer un repas de fête peu onéreux pour 15 personnes en gardant au menu des mets raffinés tels que le foie gras, le chapon… ?

Cécile Marie-Magdelaine : Vous pouvez vous inspirer des idées de menus que j’ai fait paraître pour Noël et les fêtes du Nouvel An il y a peu de temps ; dans ces deux articles, je vous propose pour chacune des fêtes des idées de menus sous deux thèmes :

 

Mon fil conducteur est : un bon repas, avec un petit budget et si possible en utilisant ce que l’on a en stock à la maison.

 

Pour le foie gras, le chapon, les huitres… le prix varie souvent en fonction du commerce. Des producteurs sur les marchés font des prix intéressants. On peut aussi regarder chez les discounters alimentaires qui font ces produits au moment des fêtes, mais je vous invite à comparer. Comparez autant que possible (c’est une période où on est aussi pris par le temps avec mille choses à faire) et regardez les promos (les vraies promos !). Si vous achetez des produits relativement à l’avance, contrôlez bien la date limite de consommation (DLC).

 

Autre astuce, planifier son budget. Vous connaissez votre budget, plats et boissons comprises. Calculez pour chaque plat le prix de revient en marchandises en vous aidant des prospectus des supermarchés et des prix sur le marché que vous connaissez bien. Si le coût de revient calculé ne « passe pas », voyez sur quel plat vous pouvez faire des économies soit en changeant la qualité de l’ingrédient principal, soit en cherchant une promo. Les différences de prix peuvent être impressionnantes. 

Cette méthode peut vous paraître fastidieuse mais elle vous mettra à l’abri d’une mauvaise surprise en caisse.

 

picto-tchat Ou trouver de la viande à petit prix ?

Cécile Marie-Magdelaine : Vous pouvez trouver des prix intéressants avec les articles suivants :

  • les « premiers prix » dans la grande distribution, 
  • les « promotions » de la grande distribution,
  • les discounteurs alimentaires qui parfois « héberge » un rayon boucherie comme « Marc Munier » chez Lidl par exemple. Dans le magasin, ils ont aussi des rayons « boucherie » en général bien garnis avec des prix très corrects.
  • Les magasins de boucheries qui regroupent des producteurs locaux,
  • les producteurs sur les marchés locaux.

 

picto-tchat Comment composer son menu pour ne pas prendre de kilos pendant les fêtes lorsque l'on suit un régime amaigrissant le reste de l'année ?

Cécile Marie-Magdelaine : Tout d’abord, je vous propose de prendre une seule fois de chaque plat. Pensez aussi que ce sont de longs repas, avec des plats copieux, voire riches, et que le but est de pouvoir déguster d’un peu de tout ; donc on se sert des portions modérées.
Je vous propose donc les suggestions suivantes :

Consommer avec modération certains produits riches en graisse, tels que :

  • les sauces grasses comme la mayonnaise, le beurre blanc, la béarnaise,
  • le beurre sur le pain avec les fruits de mer ou le saumon (on étale un peu plus), 
  • le foie gras… on en prend une petite part (ou on évite d’en manger une seconde part).

 

A l’apéro, on évite autant que possible la consommation de :

  • cacahuètes, pistaches, cajous… (environ 50% de lipides),
  • gâteaux apéro,
  • produits en pâte feuilletée, pâté en croute, friands…

J’espère pour vous qu’il y aura autre chose à grignoter sinon « c’est cuit » !

 

On limite la consommation d’alcool tout au long de la soirée en buvant tranquillement son verre et en consommant de l’eau régulièrement pour se désaltérer (l’alcool ne coupe pas la soif). Un verre qui est vite vidé est tout aussi vite rempli… ce qui peut faire une différence de consommation en fin de soirée !

 

On ne multiplie pas les parts de desserts. Les desserts peuvent être riches en sucre et en graisse… Imaginez un moelleux au chocolat, une bûche pâtissière… Vous pouvez vous régaler avec une part dite « normale » mais sans multiplier les portions. En bref, on ne tend pas son assiette une seconde fois !

On lève le pied sur les gourmandises sucrées
Marrons glacés, chocolats, pâtes de fruits, calissons, fruits séchés… sont autant de gourmandises sucrées délicieuses mais très riches en sucre. Alors je vous propose d’en savourer un peu… mais pas trop.

 

picto-tchat Comment ne pas succomber au grignotage le soir lorsque l'on se couche tard et que l'on dîne vers 19h ?

Cécile Marie-Magdelaine : Pour cela, je vous propose trois solutions à tester en fonction de vos goûts.

Il faut que le dîner apporte une portion adaptée de féculents pour ne pas créer de fringale ensuite.

Si le repas est assez riche en fibres, cela permettra aussi de retarder la prochaine sensation de faim. Pour cela votre menu doit comporter au moins 150g de légumes et une portion de fruit. On peut aussi consommer du pain riche en fibres comme le pain de seigle, le pain complet ou au son, le pain aux céréales… Les féculents du menu peuvent aussi être plus riches en fibres, comme des pâtes complètes, du riz complet, des légumes secs.

 

Dernière possibilité : décaler le laitage et le dessert de fruit dans la soirée ; au lieu de les consommer en fin de repas, vous pouvez les consommer plus tard (en général cette dernière idée plaît beaucoup).

 

picto-tchat Y-a-t-il des produits de la mer, coquillages ou crustacés, qui sont plus abordables que d'autres ?

Cécile Marie-Magdelaine : Effectivement ils ne sont pas tous au même prix ; les prix varient en fonction des produits mais aussi des commerces d’achats.


Les fruits de mer les moins chers sont, je pense : les bulots, les crevettes grises (parce que l’on en prend peu en poids) et les crevettes roses. Il y a divers sortes de crevettes roses à différents prix. Le prix varie bien souvent en fonction de la taille. Sur les crevettes roses, on trouve très souvent des promotions. On trouve aussi parfois du crabe cuit (ou seulement des pinces) en promo.

 

Pour les huitres, plus elles sont petites et plus le prix baisse ; la solution est peut-être d’en compter deux ou trois par personne en choisissant des petites tailles et compléter l’assiette de fruits de mer avec crevettes et bulot.



En coquillages à consommer cuits, les moules sont aussi dans les produits les plus abordables ; en ce moment, la moule de Bouchot est aux environs de 5 euros/kg.

 

Je vous conseille d’éviter les halles « haut de gamme » et les marchands de poisson « haut de gamme » si vous chercher des petits prix. Certains marchands de coquillages sur les marchés font de belles promotions et les rayons poissonnerie des supermarchés font aussi de belles promotions en périodes de fêtes. Un conseil, surveillez les prospectus et comparez les prix.

 

Conseils de conservation : en rentrant à la maison, si les produit sont emballés dans des sacs plastiques, sortez les des sacs. Mettez-les dans des récipients sans ajout de film transparent ou alors seulement avec un torchon humide dessus. Si vous mettez du film transparent vos produits seront bons pour la poubelle parce qu’ils sentiront l’ammoniaque.

 

picto-tchat Combien de carrés de chocolat peut-on consommer au quotidien sans risque de prise de poids ?

Cécile Marie-Magdelaine : Tout dépend de ce que l’on consomme à côté ; l’alimentation est un tout. On doit faire une différence entre la personne qui ne consomme que le chocolat comme « source de produit sucré » et celle qui ajoute du sucre partout et qui va, en plus, consommer du chocolat, des bonbons, des biscuits, des crèmes desserts, des chewing-gum, du sirop ou des sodas… (help !)

 

Pour faire simple, je prendrais le premier cas de figure : la personne qui mange uniquement du chocolat en produit sucré. Dans une alimentation équilibrée, on compte 40g à 50g environ de sucre et équivalents pour une ration la plus courante (variable en fonction de l’âge et du sexe) ; ce qui fait un apport de 160 à 200kcal (1g de glucides apporte 4 kcal et le sucre c’est 100% de glucides).

 

Les apports caloriques des divers chocolats « nature » en tablette sont :

  • Si je choisi du chocolat au lait nature (sans aucun ajout) : 10g apportent 55kcal
  • Si je choisi du chocolat noir à 70% de cacao : 10g apporte 57 kcal
  • Et si je choisi du « chocolat » blanc nature : 10g apporte 56 kcal

Autant dire que les apports caloriques sont pratiquement identiques ; mais ce ne sont pas les mêmes qualités de chocolat et avec des saveurs différentes.

 

Donc on peut estimer que 10g de chocolat représente environ un tiers des apports caloriques à ne pas dépasser avec les produits sucrés (pour une journée). Si vous voulez pousser la consommation jusqu’à 25 à 30g de chocolat par jour (soit un apport entre 140 et 170kcal), alors il ne faut vraiment pas consommer d’autre produit sucré en plus (c’est un choix qui vous appartient). Mais n’oubliez pas que le chocolat est aussi une importante source de lipides qui est comptée dans les calories mais ce sont quand même des apports différents.

 

Tous les carrés de chocolat n’ont pas le même poids ; par exemple :

  • Petite tablette de 100g avec des petits carrés type Milka : 2 petits carrés pèsent 10g
  • Grande tablette de 200g avec des grands carrés type Côte d’Or : 1 carré pèse environ 16g
  • Une tablette de 150g avec des grands carrés : 1 carré pèse environ 13g

 

picto-tchat Quelques idées de grignotages peu onéreux, sucrés et salés, pour faire la fête toute la nuit et bien accueillir 2017 ?

Cécile Marie-Magdelaine : Pour le grignotage salé peu onéreux, je vous propose : 

  • Tartine de pain grillé avec fromage et poire en tranches fines.
  • Mini sandwich au pain aux céréales ou au pain de mie complet (sans la croûte c’est plus agréable. Trancher vous-même la croûte revient moins cher que de l’acheter déjà sans sa croûte).
  • Des muffins salés ou du cake salé faits maison vous reviendront beaucoup moins cher.
  • Un petit bol de soupe à l’oignon bien chaud avec du pain grillé et un peu de gruyère râpé (cela se faisait quand j’étais petite durant la nuit des réveillons qui s’éternisaient… On adorait cela !). Je vous conseille d’utiliser de l’oignon des Cévennes qui est beaucoup plus doux, se digère mieux et a une saveur légèrement sucrée. Il est aussi parfait pour faire la compotée d’oignon en accompagnement de foie gras ou autre plat. 
  • Un bol de soupe de légumes bien chaude (avec de la pomme de terre)… pour remonter la glycémie ! Vous pouvez la préparer la veille.
  • Un bol de soupe thaï (très « tendance ») ; là aussi je vous conseille de la faire « maison » si vous voulez faire des économies. On trouve tout un tas de recettes sur le net.

 

Pour les grignotages sucrés peu onéreux, je vous propose :

  • Des fruits frais : clémentines, oranges, kiwis, litchis (en promotion au moment des fêtes)…
  • Une salade de fruits frais ; mettez le jus d’une ou deux orange pressées pour « faire de la sauce »
  • Sorbet maison sans sucre ajouté : juste avant de servir, mixez des fruits congelés/surgelés et dégustez.
  • Du chocolat : on en trouve à tous les prix alors vous trouverez bien votre bonheur. Le meilleur moyen de comparer est de regarder les prix au kilo
  • Des petits biscuits. Là aussi on en trouve à tous les prix : mini financier, madeleine…
  • Des petits biscuits ou gâteaux faits maison.

Les fruits séchés de bonne qualité peuvent être très chers (plus de 20 euros le kilo) et cela pèse lourd. Donc, peut-être à éviter si vous avez un petit budget. On trouve des fruits séchés moins cher mais la qualité est-elle au rendez-vous ?

 

Et en boisson je vous propose :

  • Thé vert à la menthe fraiche légèrement sucré. La menthe aide à digérer.

 

picto-tchat Quelques idées d'apéritifs sans alcool et petit budget pour une personne diabétique ?

Cécile Marie-Magdelaine : Dans les boissons, ce qui coûte le plus cher ce sont les alcools ; alors en réalisant une boisson sans alcool, on reste sur des petits budgets. Pour ce qui est du diabète, il faut aussi limiter l’apport en glucides de la boisson. On peut donc faire des cocktails à base de légumes et fruits mélangés. Les légumes contiennent moins de sucres (glucides) que les fruits ; nous aurons donc une boisson moins riche en comparaison d’une boisson uniquement à base de fruits. Par contre, certains fruits comme la fraise ou la framboise contiennent moins de glucides que les autres fruits. La fraise apporte 6g de glucides pour 100g consommés et la framboise 5g.

Je vous propose quelques idées de boissons sans alcool, adaptées au diabète, et avec un coût de revient mini :

  • Cocktail tomate fraise basilic : en été, on utilise des fraises fraiches mais en cette saison on peut prendre des fraises surgelées ou un peu de jus de fraise (mais c’est rarement du « pur jus » et il est souvent à 11% de glucides) ; au mixeur, on mélange jus de tomate, fraises, un filet d’huile d’olive, une feuille de basilic frais et du poivre. Servir bien frais… celui-ci, c’est mon préféré !
  • Framboise pétillante : mixer des brisures de framboise surgelées et ajouter de l’eau pétillante type Perrier 
  • Trois agrumes pétillants : presser ½ pamplemousse + 1 orange et ½ citron jaune ou vert et ajouter de l’eau pétillante type Perrier. Si vous aimez les « fines bulles », alors mettez moitié eau gazeuse et moitié eau plate.
  • Virgin Mojito (proposé dans les menus de Noel) 
  • Jus de pomme et concombre à la menthe : je n’ai jamais testé mais la recette me semble intéressante.
  • Céleri, pomme, menthe et gingembre… pourquoi pas, il doit avoir du peps celui-ci !

 

picto-tchat Quels plats peut-on préparer la veille pour pouvoir profiter de ses invités le jour J ?

Cécile Marie-Magdelaine : Effectivement, certains plats préparés la veille vous permettent de mieux profiter de vos invités. Vous pouvez même organiser votre menu avec la majorité ou la totalité des plats que se préparent la veille ; comme cela, le jour du repas, vous êtes super détendue et vous aurez plus de temps pour vous pomponner. Les plats qui peuvent se préparer la veille sont les suivants :

  • Certains amuse-bouches type bouchées de polenta, muffins salés (on peut les repasser au four 1mn pour le croustillant).
  • Certaines verrines : gaspacho, verrines de légumes cuits types betteraves et chèvre ou à base de féculents comme les lentilles.
  • Les terrines froides de légumes, de poisson…
  • Les légumes secs, les poêlées ou les légumes à cuire, les purées, la fondue de poireau.
  • Les plats mijotés et plats en sauce (arrêter la cuisson un peu avant la fin ; la cuisson se poursuivra quand vous réchaufferez votre plat).
  • Dans les desserts : les pannacottas, bavarois, mousses de fruits, charlottes diverses (c’est même mieux : elles auront plus de « tenue »).
  • On peut également cuire certains ingrédients qui composent un plat et poursuivre la cuisson le jour J.

 

picto-tchat Des idées très petit budget pour préparer des buffets festifs lorsque l'on souhaite recevoir ses amis mais que l'on est au SMIC ?

 Cécile Marie-Magdelaine : Je vous invite tout d’abord à lire nos menus de fêtes de fin d’année : en 2016, j’avais écrit des menus « anti gaspi » qui permettent d’utiliser tout un tas d’ingrédients que l’on a déjà à la maison… donc on fait des économies sur les achats. Les années précédentes, j’avais écrit des variantes de menus intitulés « petits budgets » que vous pouvez également retrouver sur notre site en consultant mon blog ; un indice : l’image qui présente ce blog est un vélo fait de légumes sur fond vert.

 

Si vous souhaitez des idées complémentaires, voici quelques astuces pour votre buffet festifs. On part donc sur le principe que les invités se servent :

  • Misez sur une belle présentation : belle nappe (on peut vous en prêter une), de la végétation (du houx par exemple) ou quelques pétales de rose (chez un discounteur on trouve des bouquets de petites roses de diverses couleurs à 1,99 euros (elle n’est pas belle la vie ?) ; pensez aussi à tous les éléments de déco qui coutent très peu. On en trouve facilement à cette époque de l’année chez Casa, Gifi… et puis les magasins soldent ce type d’articles juste avant les fêtes (c’est le moment que je choisi pour faire ma réserve). Pensez aussi à ce que la nature nous offre : un petit pot de sable, des branchages, une branche de sapin… Vous pouvez aussi utiliser des éléments de votre jardin si vous avez la chance d’en avoir un. Par exemple une branche de laurier sauce passée à la bombe dorée ou argentée ; j’ai déjà fait, le résultat est très chouette. 
  • Utiliser de jolis récipients et plats : on peut utiliser des éléments de récup type pots de yaourt en verre, pots à confiture, petits bocaux à conserve. On peut aussi vous prêter un peu de vaisselle dans votre entourage. 
  • Du « fait maison » coute beaucoup moins cher que des plats « tout prêt ».
  • Vous pouvez faires des cakes ou muffins salés : ingrédients de base très bon marché : farine, œufs, huile… et vous ajoutez la garniture de votre choix.
  • Faites des verrines : lentilles au curry, gaspacho, fromage blanc et saumon…
  • Faites des mini « bruschetta » : petite tartine de pain grillé avec garniture version « italienne » : jambon cru, tomates concassées, fromage…
  • Une quiche sans pâte avec garniture de votre choix.
  • Des triangles en feuille de brique avec votre propre garniture.
  • Escalope de poulet émincée au pain d’épice : faite des petites tranches fines dans votre escalope ; trempez-la dans de l’œuf battu puis dans du pain d’épices que vous aurez passé au mixeur au préalable (il faut qu’il soit bien sec ; vous pouvez le laisser sécher à l’air libre quelques jours si nécessaire). Faite cuire les morceaux panés au pain d’épice dans une poêle anti adhésive bien chaude, sans ajout de matière grasse, puis cuisson à feu très doux pour ne pas bruler le pain d’épice et cuire la viande à cœur. Servir froid. C’est un régal. 
  • Plateau de fromages avec du bon pain : je présente sur des ardoises (petit prix chez gifi ou Casa) et vous achetez les fromages en fonction de votre budget.
  • Desserts « maison » en petites portions mais avec différents choix : 
  • mousse au chocolat en verrine,
  • charlotte aux fruits (léger et pas cher),
  • des mini panna cotta avec coulis « maison » (en mixant des fruits frais ou surgelés),
  • buche maison à base d’une génoise roulée (pas cher à faire).

 

Un dernier conseil : fixez-vous un budget à ne pas dépasser dès le départ ; n’oubliez pas de compter les boissons qui comptent pour beaucoup dans la note. Une solution : chaque convive peut apporter une bouteille ! (à méditer)

 

Mot-clef : Alimentation

A propos de l'auteur

cecile-marie_magdelaine

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER