Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Rendez-vous experts > Cancer du sein : comment le dépister et le soigner ? - 21/10/16

Rendez-vous experts

Cancer du sein : comment le dépister et le soigner ? - 21/10/16

[ Publié le 21 octobre 2016 ]

cancer-sein-depistage-rdv-expert-211016

Expert : Pr Fabrice Lécuru

 

picto-tchat Suite à une mammographie de dépistage, j'ai subi une chirurgie avec un ganglion sentinelle. Je cicatrise mal. Est-ce mauvais signe pour la suite du traitement ?

Pr Fabrice LécuruLe plus souvent la cicatrisation va se faire dans un délai qui ne perturbe pas la suite du traitement. La qualité de la cicatrisation n'a pas non plus d'impact sur le pronostic de la maladie.

 

picto-tchat Pour la première fois, je n'ai pas reçu , une convocation pour les examens relatis au cancer du sein. J'ai appelé le service qui s'occupe pour faire ce dépistage du cancer du sein, et j'ai demandé pour quelle raison, je n'avais pas reçu cette convocation. J'ai 66 ans et il m'a été dit de me présenter vers le 1er Décembre prochain au mammobile et que ceux ci appellerons le service. Dois-je insister pour avoir ce dépistage ou attendre.

Pr Fabrice Lécuru : Le dépistage organisé du cancer du sein s'arrête à 65 ans. C'est très probablement la raison pour laquelle vous n'avez pas été convoquée. Il faut revoir votre gynécologue pour voir avec lui s'il convient de poursuivre le dépistage, en fonction de vos facteurs de risques.

 

picto-tchat Je viens d'avoir 75 ans. Jusqu'ici je faisais une mammographie tous les 2 ans. On m'a dit que ce ne serait plus le cas et ca m'inquiète un peu. Est-ce que je ne suis vraiment plus à risque ?

Pr Fabrice Lécuru : Il faut faire le point avec votre gynécologue, qui vous proposera une prise en charge adaptée à vos facteurs de risque.

 

picto-tchat Ma meilleure amie vient d'avoir confirmation qu'elle a un cancer du sein. Le chirurgien lui a proposé une ablation mais elle avait du mal à m'imaginer avec un sein en moins. Alors, elle en a reparlé au chirurgien qui va d'abord lui faire une chimiothérapie avant de lui faire une chirurgie, pour garder au maximum le sein. Elle me dit que ce n'est pas risqué. Est-ce vrai ?

Pr Fabrice Lécuru : Dans le cas de votre amie, il semble que l'indication de la mastectomie était le volume de la tumeur. Dans ces cas, le pronostic est similaire avec les deux approches (chirurgie d'emblée ou après chimiothérapie). La chimiothérapie permet de réaliser un traitement conservateur.

 

picto-tchat J'ai effectué une mammographie échographie dans le cadre du dépistage en août 2016. Cet examen a été classé en ACR3. Fin septembre sur les conseils de la radiologue, j'ai subi une IRM confirmant le diagnostic de la mammographie, à savoir : "lésion de réhaussement nodulaire centimétrique dont la morphologie et la dynamique évoquent la bénignité, l'examen reste classé en ACR3, un contrôle du sein gauche est à prévoir dans 6 mois".
Je suis âgée de 62 ans, sans antécédents familiaux de cancer du sein.
Ma question est la suivante : "Peut-on connaître le taux de risques que cela évolue en cancer du sein ?
Merci pour votre réponse.
PS J'ai suivi un THS de 48 à 58 ans

Pr Fabrice Lécuru : Les éléments que vous fournissez sont rassurants. Cependant il y a plusieurs facteurs de risque à intégrer. Le mieux serait de voir votre gynécologue pour évaluer ce risque avec lui.

 

picto-tchat J'ai 55 ans et j'ai un cancer du sein. Je vais avoir la totale : chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie. Sachant que je suis assistante maternelle, est-ce que je vais pouvoir retravailler et quand ? sinon, est-ce que je peux rester en congé maladie jusqu'à la retraite ?

Pr Fabrice LécuruL'intervention nécessite un arrêt de travail pour l'hospitalisation et les deux semaines suivantes. Pendant la chimiothérapie, certaines patientes choisissent de continuer à travailler au moins à temps partiel. Cela dépend surtout de la tolérance au traitement qui peut beaucoup varier d'une personne à l'autre. Enfin, pendant la radiothérapie, une activité partielle est le plus souvent possible.

 

picto-tchat Pourquoi le dépistage du cancer du sein est remis en cause ? il me semble que c'est utile ...

Pr Fabrice Lécuru : Le dépistage du cancer du sein a été remis en cause depuis quelques années, essentiellement parce que beaucoup de lésions précancéreuses ou cancéreuses débutantes sont diagnostiquées par ce dépistage. Cependant la majorité des anomalies dépistées correspondent à des cancers qui nécessitent un traitement. Il n'y a donc pas lieu d'arrêter le dépistage qui reste une priorité de santé publique.

 

picto-tchat Quel est le lien entre cancer du sein et cancer de l'utérus ? Est-ce génétique ?

Pr Fabrice Lécuru : Le lien entre cancer de l'utérus et cancer du sein existe par certains facteurs de risques (âge, obésité, etc.) et certains traitements du cancer du sein (tamoxifene). Cela n'a cependant pas d'impact sur le suivi gynécologique d'une femme traitée pour un cancer du sein (hors apparition de symptômes). Il n'y a pas non plus de suivi particulier à recommander en cas de prédisposition génétique au cancer du sein par mutation des gènes BRCA.

Mot-clef : Cancer sein

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés