Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Droits et démarches > Tarifs et remboursement des soins > Frais de transport : mode d'emploi > Quels sont les modes de transport et qui le choisit ?

Frais de transport : mode d'emploi 

Quels sont les modes de transport et qui le choisit ?

[ Publié le 11 juillet 2011 ]

Différents modes de transport peuvent être utilisés par le malade : véhicule personnel, taxi, véhicule sanitaire léger ou encore ambulance. Le mode de transport est choisi par le médecin qui le précise sur la prescription.

C’est le médecin qui choisit le mode de transport le mieux adapté à l’état de santé de la personne malade et à son autonomie.

 Il indique :

  • soit le véhicule personnel ou les transports en commun. Ce peut être la voiture de la personne malade ou de son entourage, ou les transports en commun (ex : bus, métro, train, etc.) si elle n’a pas besoin d'assistance particulière, et si elle peut se déplacer seule ou accompagnée par une personne de son entourage.
  • soit un taxi ou un Véhicule Sanitaire Léger (V.S.L.) si l’état de santé est affecté par :
    • une incapacité physique nécessitant l'utilisation d'aides techniques (béquilles, déambulateurs, etc.) ou l'aide d'une personne pour prendre des escaliers, en cas de troubles graves de la vision, de pertes d'équilibre, etc.,
    • une déficience intellectuelle ou psychique (retard mental, désorientation, etc.) rendant indispensable une aide pour l'accomplissement des formalités, en l'absence d'une personne accompagnante,
    • une déficience nécessitant un respect rigoureux des règles d'hygiène, comme la désinfection du véhicule en cas de prévention des risques infectieux, de problèmes graves d’incontinence, etc.

    Pour plus de précisions, on peut s’adresser à la caisse d'Assurance Maladie dont dépend la personne malade ou les contacter au 3646.

  •   soit une ambulance dans les situations suivantes :
    • la personne malade doit impérativement être transportée allongée (que ce soit à plat ou semi-allongée), par exemple en cas d'insuffisance cardiaque ou de gêne respiratoire,
    • la personne malade nécessite la surveillance permanente d'un professionnel qualifié (assistance respiratoire, etc.),
    • la personne malade doit être transportée en brancard ou être portée, ou le transport doit être réalisé dans des conditions d'asepsie (c'est-à-dire pour empêcher toute contamination par des microbes).

    Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

    S'INFORMER

    CHOISIR

    vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie