Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Grossesse > Les maux de la grossesse > Comment réagir en cas de troubles digestifs ?

Les maux de la grossesse 

Comment réagir en cas de troubles digestifs ?

[ Publié le 6 février 2013 ]

Les modifications hormonales chez la femme enceinte entraînent souvent des troubles digestifs plus ou moins gênants.

 

Les nausées et les vomissements


Les nausées surviennent chez la moitié des femmes enceintes. Dans la majorité des cas, elles cessent spontanément dès le quatrième mois de grossesse. Elles pourraient être liées à des fluctuations hormonales, à un faible taux de sucre dans le sang (ce qui expliquerait pourquoi elles surviennent essentiellement le matin), mais aussi au stress, à la fatigue et/ou à la modification de l’odorat.

Les vomissements sont moins fréquents. S’ils persistent et s’accompagnent d’une perte de poids, une consultation médicale s’impose.

Ce que vous pouvez faire :

  • boire un thé à la menthe sucré et un biscuit avant de vous lever ;
  • fractionner les repas de façon à ne pas avoir l’estomac vide ; 
  • éviter les aliments lourds, riches, gras ou épicés ;
  • écarter provisoirement les plats qui déclenchent les nausées et/ou les vomissements ;
  • manger plutôt froid que chaud ;  
  • boire régulièrement ; 
  • se reposer dès que possible.

Il existe quelques antidotes naturels : citron pressé pur ou sucré avec du miel, aneth à mâcher, gingembre frais ou en infusion, etc. L'acupuncture donne de bons résultats. Quant aux médicaments homéopathiques, ils ne présentent pas de danger pour le fœtus.

Les brûlures d’estomac et les remontées acides


Elles touchent deux tiers des futures mamans, surtout en fin de grossesse. Sous l’effet relaxant des hormones, la valve qui sépare l’estomac de l’œsophage fonctionne moins bien. Les sucs gastriques stagnent et peuvent refluer. D’autant que, parallèlement, l’utérus prend du volume et comprime l’estomac.

Ce que vous pouvez faire :

  • éviter la position allongée, surtout après les repas, au profit d’une position semi-assise ;
  • fractionner les repas et mastiquer lentement ; 
  • proscrire les aliments gras ou épicés, ainsi que le café et les boissons gazeuses ;
  • privilégier les aliments « adoucissants », comme la purée, les pâtes, les bananes, sans abuser de ces produits très énergétiques.


Si malgré tout les symptômes persistent, votre médecin ou votre sage-femme peuvent vous prescrire un médicament anti-acide.

La constipation


Fréquente durant la grossesse, elle peut être combattue par des mesures hygiéno-diététiques :

  • boire de l’eau froide, voire glacée, dès le matin à jeun et s’hydrater régulièrement au cours de la journée ;
  • faire de l’exercice physique : au moins 30 mn de marche par jour ;
  • privilégier les fruits, légumes et pain au son, riches en fibres ; 
  • limiter les carottes, le riz et les bananes.

Les laxatifs, trop agressifs doivent être évités. Mieux vaut leur préférer quelques pruneaux accompagnés d'une tisane. Si cela ne suffit pas, votre médecin ou votre sage-femme pourra vous conseiller de l'huile de paraffine, voire des suppositoires de glycérine.

Mot-clef : Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER