Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Thématiques > Appareil urinaire > Syndrome prémenstruel > Quelles sont les causes du syndrome prémenstruel ?

Syndrome prémenstruel 

Quelles sont les causes du syndrome prémenstruel ?

[ Publié le 28 juin 2013 ]

On comprend encore mal les causes exactes du syndrome prémenstruel. L’une des explications les plus crédibles serait un déséquilibre hormonal.

 

Les troubles congestifs seraient dus à un excès d’œstrogènes ou à une insuffisance de progestérone durant la seconde partie du cycle, entraînant une rétention d’eau et de sel. Cela expliquerait les gonflements des seins, des chevilles, les lourdeurs des jambes, etc. Ce déséquilibre hormonal, perçu par le cerveau, pourrait également être à l’origine des troubles de l’humeur.

 

S’y ajouteraient des facteurs sociaux et personnels. On a en effet remarqué que le SPM apparaît souvent après un épisode difficile : une fausse-couche, un accouchement, une séparation, un changement de mode de vie, des problèmes professionnels… Une hypothèse renforcée par un autre constat : la période des vacances est propice aux rémissions des troubles, même physiques.

 

Quoi qu’il en soit, les mécanismes exacts du syndrome prémenstruel restent flous. D’autant que d’autres facteurs pourraient jouer un rôle, parmi lesquels :

  • la prolactine Hormone polypeptidique (composée de plusieurs acides aminés) sécrétée par les cellules lactotropes de l'antéhypophyse (partie antérieure de l'hypophyse, petite glande située à la base du cerveau) et responsable de la lactation. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    (une hormone) ;
  • les prostaglandine Substance dérivée des acides gras, ayant une structure biochimique commune appelée prostanoïde, naturellement produite par l'organisme et servant de médiateur dans un très grand nombre de phénomènes physiologiques et pathologiques. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    s ;
  • des phénomènes allergiques ;
  • des modifications de la répartition de l’eau dans l'organisme ;
  • une hypoglycémie Diminution anormale et importante de la glycémie (taux de glucose sanguin) au-dessous de 3,2 millimoles, soit 0,6 gramme, par litre. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
     ;
  • des déficits en vitamines (vitamine B6, notamment) et en sels minéraux (magnésium, en particulier).

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie