Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maux du quotidien > Douleurs abdominales, spasmes et ballonnements de l'adulte > Comment traiter les douleurs abdominales, spasmes et ...

Douleurs abdominales, spasmes et ballonnements de l'adulte 

Comment traiter les douleurs abdominales, spasmes et ballonnement ?

[ Publié le 25 septembre 2013 ]

Suivre des règles hygiénodiététiques simples permet en général de réduire considérablement les douleurs abdominales, spasmes et ballonnements. Si cela ne suffit pas, un pharmacien pourra conseiller des médicaments sans ordonnance.

 

Commencer par suivre quelques règles hygiénodiététiques simples

  • identifier les aliments et les boissons qui peuvent déclencher les troubles et éviter d'en consommer ;
  • boire de l’eau abondamment ;
  • se masser le ventre en décrivant des cercles pour faciliter l'évacuation des gaz ; c'est-à-dire de la zone en bas à droite à la zone en bas à gauche en remontant sous le diaphragme ;
  • manger lentement et bien mâcher les aliments ;
  • fractionner les repas, manger des petites quantités ;
  • diminuer la consommation d'aliments entraînant une fermentation importante, notamment ceux qui sont riches en fibres comme les légumes, les fruits ou les céréales complètes ;
  • diminuer la consommation d'aliments trop gras ou riches en lactose ;
  • diminuer la consommation d'aliments qui peuvent provoquer des douleurs au ventre comme les substituts de sucre du type polyols contenus dans certains bonbons ;
  • arrêter de fumer ;
  • masser son ventre et poser une bouillotte dessus pour soulager les douleurs.

 

Automédication : comment se soigner soi-même ?

  • Contre les douleurs et les spasmes abdominaux : un antispasmodique musculotrope favorisera le relâchement des muscles. Il peut être associé à des substances actives visant à réduire les gaz.
  • Contre les ballonnements intestinaux : pour réduire les flatulences, limiter la production de gaz et les absorber on peut recourir au choix :

puce grise au silicate ou au silicone,
puce grise à du charbon,
puce grise à des pansements digestifs ou à un antispasmodique à visée digestive.

 

Dans tous les cas, il faut demander conseil à un pharmacien et bien respecter les posologies d’administration.
Et si les troubles persistent au-delà de la durée de traitement recommandée, s’ils s’aggravent ou deviennent plus nombreux, un avis médical devient indispensable.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie