Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Insuffisance Cardiaque 

L'essentiel

[ Publié le 2 mai 2011 - mis à jour le 28 septembre 2016 ]

En cas :

puce de maladie coronaire Maladie des artères Vaisseau qui conduit le sang éjecté par la pompe cardiaque afin de fournir l'oxygène et les nutriments indispensables au fonctionnement des différents organes. [source : Larousse médical - 2007]  

[ Publié le 07 juin 2011 ]
coronaires irriguant le coeur. Ses manifestations sont essentiellement l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
(destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 09 février 2011 ]
, on parle de cardiopathie ischémique,

puce de maladie du muscle du cœur, on parle de cardiomyopathie,

puce ou des valves cardiaques, on parle de valvulopathie.

 

Le cœur compense en se dilatant et en s’épaississant ; puis avec le temps il ne peut plus compenser : c’est l’insuffisance cardiaque. La pompe cardiaque n’est alors plus capable d’assurer un débit de sang suffisant pour couvrir les besoins en oxygène des organes, d’abord à l’effort puis au repos. Le cœur est alors « à bout de souffle ».

 

En France, c’est plus d’un million de personnes qui sont atteintes de cette maladie chronique. L’insuffisance cardiaque est aussi la première cause d’hospitalisation de l’adulte en France avec 150 000 hospitalisations annuelles. En 2013, le coût de l’insuffisance cardiaque est de 2.5 milliards d’euros dont 50% sont hospitaliers.

 

Quatre symptômes Signes physiques, fonctionnels ou psychologiques, provoqués par la maladie et perçus par le malade, dont l’étude sert à poser le diagnostic d’une maladie. [souce : INPES]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
résument l’insuffisance cardiaque : la fatigue, l’essoufflement, les œdèmes des membres inférieurs et la prise de poids rapide (plus de deux kilos en deux jours). Ces signes dépendent du type de défaillance cardiaque.

 

L’échocardiographie et le dosage dans le sang du BNP ou du NT- pro BNP sont les deux examens qui permettent de confirmer le diagnostic d’insuffisance cardiaque.

 

Il existe deux types d’insuffisance cardiaque :

  • l’insuffisance cardiaque à fonction systolique altérée, due à une insuffisance de contraction du ventricule gauche dont la principale cause est la maladie coronaire Maladie des artères Vaisseau qui conduit le sang éjecté par la pompe cardiaque afin de fournir l'oxygène et les nutriments indispensables au fonctionnement des différents organes. [source : Larousse médical - 2007]  

    [ Publié le 07 juin 2011 ]
    coronaires irriguant le coeur. Ses manifestations sont essentiellement l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

    [ Publié le 29 mars 2011 ]
    (destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

    [ Publié le 29 mars 2011 ]
    . [source : Fédération Française de Cardiologie]  

    [ Publié le 09 février 2011 ]
    (telle que l’infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

    [ Publié le 29 mars 2011 ]
    (destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

    [ Publié le 29 mars 2011 ]
    ) : on parle de cardiopathie ischémique ;
  • et l’insuffisance cardiaque à fonction systolique préservée, due à un trouble du remplissage du ventricule gauche dont la principale cause est l’hypertension artérielle avec hypertrophie Augmentation du volume d'un tissu ou d'un organe. [source : Larousse médical - 2007]  

    [ Publié le 10 février 2011 ]
    du ventricule gauche : on parle de cardiopathie hypertensive.

 

D’autres causes d’insuffisance cardiaques sont les maladies des valves cardiaques et les cardiomyopathies.

 

Quand le cœur défaille, l’organisme met en place un système neuro-hormonal pour contrer cette défaillance. Schématiquement deux systèmes neuro-hormonaux se déclenchent :

  • le système sympathique et les catécholamines qui entraînent une accélération du cœur (augmentation de la fréquence cardiaque) et une augmentation de la contraction du cœur,
  • et le système rénine angiotensine aldostérone qui augmentent la vasoconstriction des artères Vaisseau qui conduit le sang éjecté par la pompe cardiaque afin de fournir l'oxygène et les nutriments indispensables au fonctionnement des différents organes. [source : Larousse médical - 2007]  

    [ Publié le 07 juin 2011 ]
    et diminuent le débit rénal donc la diurèse.

Ces systèmes stimulés entraînent un cercle vicieux avec comme conséquence l’augmentation de l’activité cardiaque sur un cœur déjà défaillant et l’augmentation de la rétention hydrosodée qui s’accumule dans le poumon, le foie et les membres inférieurs.

 

Une des avancées thérapeutiques majeures de l’insuffisance cardiaque à fonction systolique altérée a été de rompre ce cercle vicieux en traitant les malades par les inhibiteurs de l’enzyme Substance sécrétée par l'organisme et capable d'activer des réactions chimiques spécifiques. Certaines enzymes plus spécifiques, celle du cœur par exemple, peuvent se doser dans le sang. Contenues dans les cellules du muscle cardiaque, elles sont augmentées en cas d'infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
(destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 10 février 2011 ]
de conversion qui inhibent l’angiotensine et dilatent les artères Vaisseau qui conduit le sang éjecté par la pompe cardiaque afin de fournir l'oxygène et les nutriments indispensables au fonctionnement des différents organes. [source : Larousse médical - 2007]  

[ Publié le 07 juin 2011 ]
, allégeant le cœur et les bêta-bloquants qui neutralisent le sympathique, ralentissent le cœur améliorant le remplissage du ventricule gauche. Ces deux classes thérapeutiques ont permis d’améliorer de façon spectaculaire le pronostic de la maladie qui reste sombre.

 

Récemment, deux nouvelles classes thérapeutiques ont permis d’améliorer encore le pronostic de cette maladie : les antagonistes des récepteurs aux minéralocorticoïdes (ARM) et une nouvelle molécule ayant une double action qui comprend d’une part le sacubitril, un inhibiteur sélectif de la néprilysine, enzyme Substance sécrétée par l'organisme et capable d'activer des réactions chimiques spécifiques. Certaines enzymes plus spécifiques, celle du cœur par exemple, peuvent se doser dans le sang. Contenues dans les cellules du muscle cardiaque, elles sont augmentées en cas d'infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
(destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 10 février 2011 ]
qui dégrade les peptides natriurétiques (hormones Protéines sécrétées par une glande endocrine, libérées dans la circulation sanguine et destinées à agir de manière spécifique sur un ou plusieurs organes cibles afin d'en modifier le fonctionnement. [source : Larousse médical - 2007]  

[ Publié le 08 juin 2011 ]
vasodilatatrices), et d’autre part un antagoniste des récepteurs AT1 de l’angiotensine 2, le valsartan. Cette nouvelle molécule s’est montrée supérieure à l’IEC de référence, l’énalapril.

 

Le traitement de l’insuffisance cardiaque à fonction systolique altérée est un triptyque qui comprend toujours des médicaments à vie (au minimum diurétique, inhibiteur de l’enzyme Substance sécrétée par l'organisme et capable d'activer des réactions chimiques spécifiques. Certaines enzymes plus spécifiques, celle du cœur par exemple, peuvent se doser dans le sang. Contenues dans les cellules du muscle cardiaque, elles sont augmentées en cas d'infarctus du myocarde Nécrose Mort d'une cellule ou d'un tissu organique. Dans la plupart des organes vitaux, un tissu nécrosé cesse d'être fonctionnel et n'est pas remplacé ; en revanche, le tissus osseux et la peau peuvent se régénérer. Source: Larousse Médical - 2006]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
(destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 10 février 2011 ]
de conversion, bêtabloquant Médicament capable de s’opposer à certains catécholamines (adrénaline, dopamine..) de l’organisme. [source: Larousse médical 2007]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
), une alimentation peu salée et une activité physique journalière d’intensité modérée. Le traitement de l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée demeure empirique, aucun traitement n’a démontré de bénéfice en termes d’événements cardiovasculaires majeurs.

 

L’éducation thérapeutique comprend l’apprentissage des signes d’alerte d’une décompensation, la connaissance de la maladie, des traitements, du régime et du suivi nécessaire avec comme objectif l’autonomie du patient face à sa maladie. Il existe en France des structures adaptées : réseaux d’insuffisance cardiaque, cliniques d’insuffisance cardiaque, unités thérapeutiques de l’Insuffisance cardiaque (UTIC), unités de réadaptation cardiaque, qui sont spécialisées dans l’éducation thérapeutique de l’insuffisant cardiaque.

 

Quand le traitement médical optimal est insuffisant, d’autres thérapeutiques spécialisées non pharmacologiques sont discutées dans le cadre d’un staff médico-chirurgical : la cardiologie interventionnelle (dilatation coronaire, stent), la chirurgie cardiaque (réparation ou prothèse valvulaire, pontage aorto-coronaire, assistance circulatoire, cœur artificiel, transplantation cardiaque), les traitements électriques (stimulation cardiaque avec resynchronisation, défibrillateur automatique implantable).


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie