Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Facteurs de risque et prévention des cancers 

L'essentiel

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 15 septembre 2016 ]

De nombreux facteurs ont été classés comme cancérigènes chez l’homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer ; on parle dès lors de « facteurs de risque ». Ces facteurs peuvent tenir au mode de vie, et notamment à l’alimentation ; il faut également prendre en compte l’exposition à des substances toxiques ou à des agents infectieux. Ces facteurs sont donc potentiellement maîtrisables ; on estime d’ailleurs que la prévention dirigée contre eux pourrait réduire d’un tiers le risque de survenue d’un cancer.

fia_8750015_xl_bd_2011-05-24_15-27-43_365

 

Le tabac contient à lui seul plus de 70 substances cancérigènes, de sorte que l’exposition au tabac n’expose pas qu’au seul cancer du poumon. La prévention consiste ici en l’éviction pure et simple, définitive, du tabac. Une consommation même minime est en effet considérée comme un facteur de risque.

 

L’alcool est impliqué lui aussi dans la genèse de plusieurs cancers ; il est classé à ce titre comme cancérigène depuis 1988. Il a un impact en lui-même sur le développement de certains cancers, et il potentialise en outre le rôle  d’autres facteurs, tel que le tabac. L’alcool peut encore être consommé avec modération, notamment pour préserver un effet de protection cardiovasculaire, sauf dans le cas de l’alcoolisme avéré, où le sevrage doit être total.

 

Le mode de vie peut générer aussi plusieurs facteurs de risque : le déséquilibre alimentaire, le manque d’activité physique, l’exposition au soleil, l’exposition à d’autres toxiques, etc. 

 

Les rayons UVA et UVB émis par le soleil sont responsables de la majorité des cancers de la peau, cancers dont l’incidence est en constante augmentation. La prévention est ici relativement simple puisqu’il suffit de se protéger de ces rayons, notamment par l’application régulière de crème solaire et en évitant de s’exposer aux heures les plus chaudes.

 

Des centaines de produits ou substances présents dans notre environnement proche peuvent être considérés comme cancérigènes. Leur liste n’est pas exhaustive, et elle ne cesse de se compléter. On estime que ces produits seraient responsables de la survenue de 10 à 15% des cancers.

 

Enfin, certains cancers se développent à la suite d’une infection par un virus ou par une bactérie. Il peut s’agir de maladies sexuellement transmissibles. La prévention peut être ici exercée par la vaccination ou par la protection par un préservatif.

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER