Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Dispositifs médicaux d'autosurveillance et d'autotraitement du diabète 

L'essentiel

[ Publié le 1 juillet 2013 ]

img-infosante-diabete

Certaines formes de diabète nécessitent l’injection sous-cutanée, une ou plusieurs fois par jour, d’insuline. C’est le cas pour le diabète de type 1, dans lequel le recours à l’insuline est systématique et vital, mais aussi, assez souvent, pour le diabète de type 2 (20 % des diabétiques de type 2 reçoivent de l’insuline).

 



Les injections d’insuline sont pratiquées directement par le patient. Elles s’effectuent avec un stylo auto-injecteur, rechargeable ou pré-rempli, ou, plus rarement, avec une seringue.

 

L’utilisation d’une pompe à insuline est réservée à certains cas particuliers. Portée en permanence et reliée à l’abdomen par un petit tuyau en plastique (cathéter), elle délivre une faible quantité d’insuline de façon continue.

 

La surveillance du taux de glucose sanguin (glycémie) est réalisée par le patient lui-même : il prélève une petite goutte de sang au bout du doigt à l’aide d’un stylo autopiqueur, puis prend connaissance du résultat grâce à un lecteur de glycémie.

 

Cette autosurveillance glycémique, plusieurs fois par jour, est indispensable pour le diabète de type 1 et nécessaire pour le diabète de type 2 traité par insuline. Elle permet d’adapter les injections aux variations de la glycémie au cours de la journée, afin de parvenir à des valeurs proches de la normale. 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER