Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Malformations cardiaques congénitales > Quels sont les traitements en fonction du type de la malformation ?

Malformations cardiaques congénitales 

Quels sont les traitements en fonction du type de la malformation ?

[ Publié le 13 octobre 2016 ]

Les traitements par cathétérisme et/ou chirurgical sont indiqués en fonction du type de la malformation (shunt gauche-droite, sténoses, cardiopathie cyanogène), et de sa sévérité qui va définir le meilleur moment pour intervenir.

 

Voici les approches thérapeutiques des cardiopathies congénitales les plus communes :

 

La CIA :

Il n’y a pas d’urgence à intervenir. Il est indiqué de fermer les larges CIA au cours de l’enfance. Les procédés de fermeture d’orifice anormal se font soit par chirurgie soit par cathétérisme en fonction du type de CIA. Il s’agit d’obturer l’orifice anormal par une pièce de tissus synthétique.

 

La CIV :

Pour les larges CIV qui persistent, une intervention chirurgicale réalisée avant deux ans consiste à oblitérer l’orifice anormal par une pièce de tissus synthétique.

 

Le CAV :

Malformation complexe, le traitement est chirurgical et difficile avec souvent persistance de séquelles à surveiller régulièrement.

 

La sténose valvulaire pulmonaire :

Le traitement consiste par cathétérisme à dilater la sténose à l’aide d’une sonde munie d’un ballonnet qui va déchirer le diaphragme des valves pulmonaires fusionnées.

 

La sténose valvulaire aortique :

Dans les formes peu serrées, la vie est normale sous condition d’une surveillance périodique par échocardiographie et épreuve d’effort.

Dans les rétrécissements serrés, l’indication opératoire est rare avant l’âge de 8 à 10 ans. L’intervention chirurgicale consiste à ouvrir au ciseau le diaphragme valvulaire (on parle de valvulotomie) ou à enlever un diaphragme sous les valves ou à élargir l’aorte au-dessus si la sténose est supra-valvulaire. Ces gestes conservateurs sont suivis le plus souvent d’une altération progressive des valves qui conduit, à l’âge adulte à un remplacement valvulaire chirurgical.

 

La coarctation de l’aorte :

Il est recommandé d’intervenir tôt avant l’âge de 5 ans pour éviter les séquelles telles que l’hypertension artérielle et ses complications à l’âge adulte. L’intervention chirurgicale consiste à enlever la zone rétrécie et à suturer les deux parties saines de l’aorte bout à bout avec parfois une intervention plus complexe avec reconstitution d’une aorte de calibre suffisant si la sténose est trop étendue, on parle d’interventions dites « plastiques ».

 

La tétralogie de Fallot :

La correction chirurgicale complète consiste en une fermeture de la CIV amenant l’aorte au-dessus du ventricule gauche, et un élargissement par une pièce du ventricule droit et de l’artère pulmonaire. Dans les formes précocement graves la correction complète est précédée par une intervention dite palliative (anastomose de Blalock-Taussig). La correction complète permet au patient de mener une vie pratiquement normale avec une surveillance périodique nécessaire en raison de la possibilité de complications tardives.

 

La transposition des gros vaisseaux :

Dès la naissance, l’enfant doit être transféré d’urgence dans un centre spécialisé pour subir une intervention qui consiste à déchirer, à l’aide d’une sonde montée par la veine fémorale et munie d’un ballonnet gonflable, la cloison entre les deux oreillettes (intervention de Rashkind). Cette intervention de sauvetage permet l’échange de sang entre les deux oreillettes dans les deux sens, l’enfant peut survivre et attendre la correction chirurgicale qui, grâce au progrès de la technique chirurgicale et de la réanimation, consiste à pratiquer une détransposition des artères et transfert de l’origine des artères coronaires sur le vaisseau issu du ventricule gauche. Cette opération délicate est réalisée au cours des premiers jours de vie après préparation du ventricule gauche par maintien d’un large canal artériel via une perfusion continue de prostaglandines. Les centres entrainés à cette chirurgie ont des résultats excellents permettant d’espérer, à l’âge adulte une vie aussi normale que possible.

 

L’atrésie tricuspide :

Souvent précédée d’une anastomose palliative chez le nourrisson, l’intervention chirurgicale consiste à réaliser une correction physiologique par connexion de l’oreillette droite à l’artère pulmonaire (intervention dite de Fontan) ou par connexion des veines caves directement à l’artère pulmonaire (dérivation cavopulmonaire).

 

En plus de 30 ans, les progrès thérapeutiques nécessitant cathétérisme et/ou intervention chirurgicale plus ou moins complexe, réalisés dans des centres spécialisés (cardiologie néonatale et chirurgie cardiaque), ont été tels que de nombreux nourrissons atteints de cardiopathies congénitales mortelles sans ces thérapeutiques, peuvent actuellement vivre normalement à l’âge adulte.

 

En 2013, en France plus de 180 000 adultes vivent avec une cardiopathie congénitale diagnostiquée. Ces patients doivent être suivis régulièrement dans l’idéal par un cardiologue formé à ce type de cardiopathie, on parle de cardiologue congénitaliste. En effet, même si une correction physiologique complète a été réalisée, des complications peuvent apparaître au long cours : troubles du rythme, insuffisance cardiaque, endocardite infectieuse, hypertension artérielle pulmonaire, nécessitant une surveillance médicale spécialisée avec au minimum une échocardiographie et un holter rythmique annuel.

Mot-clef : Cardiovasculaire

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER