Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Les schizophrénies > Quels sont les facteurs de risques des schizophrénies ?

Les schizophrénies 

Quels sont les facteurs de risques des schizophrénies ?

[ Publié le 5 août 2014 ]

Les causes exactes des schizophrénies restent encore mal identifiées.
Si des facteurs génétiques jouent un rôle, d'autres interviennent : dysfonctionnement des connexions des cellules du cerveau, accidents du développement du système nerveux central, influence de l'environnement ou du milieu social.
Les schizophrénies sont donc des maladies plurifactorielles dont il est très difficile de trouver la cause, et qu'il est par conséquent difficile de prévenir.

 

La génétique

Avoir un parent atteint de schizophrénie augmente de façon significative la possibilité d'être soi-même malade, mais c’est loin d’être automatique.
Le vrai jumeau d'un schizophrène présente jusqu'à 50 % de risque de développer la maladie lui aussi alors qu’il a les mêmes gènes que son frère ou sa sœur.
On a montré que plusieurs gènes seraient impliqués mais aucun dans tous les cas de maladie.
La génétique ne peut pas être considérée comme une cause unique : elle induit une vulnérabilité chez l'individu, qui est susceptible de déclencher la maladie s'il est exposé à un ou plusieurs autres facteurs (voir ci-dessous notamment).

 

Un dysfonctionnement biochimique du cerveau

Le cerveau produit naturellement de la dopamine : une des molécules qui transmettent les informations entre les neurones.
Chez les malades atteints de schizophrénie, cette production serait trop importante dans certaines régions du cerveau et trop faible dans d’autres.
On incrimine également d’autres dysfonctionnements des systèmes de neurotransmission.

 

L'impact de l'environnement

Une infection virale pendant la grossesse de sa mère ou des problèmes au moment de l’accouchement pourraient perturber le développement du système nerveux central chez la personne malade, créant une fragilité ou des anomalies de connexion entre les neurones.
À l'adolescence, sous l'effet des poussées hormonales et des changements importants qui interviennent dans la vie de la personne, les symptômes schizophréniques apparaîtraient.
On soupçonne certains environnements de favoriser l'apparition de la schizophrénie, ou d'aggraver ses manifestations : la vie en milieu urbain par exemple semble plus défavorable que la vie en milieu rural.

 

Pour en savoir plus sur les schizophrénies, nous vous invitons à consulter les ressources de notre partenaire Psycom :

 logo-psychom

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus

 

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER