Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Maladies cardio-vasculaires > Comment prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires ?

Maladies cardio-vasculaires 

Comment prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires ?

[ Publié le 2 mai 2011 - mis à jour le 14 septembre 2016 ]

L’absence de tabac et de toute drogue, une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique et/ou sportive constituent la base incontournable de la prévention cardiovasculaire qu’elle soit primaire (avant l’accident cardiovasculaire) ou qu’elle soit secondaire (après l’accident cardiovasculaire).

 

La prévention cardiovasculaire au quotidien c’est :

  • Ne pas fumer, ne pas se droguer ou arrêter de fumer et/ou arrêter de se droguer

Dès une cigarette par jour, on court un risque d’infarctus. L’association tabac-pilule multiplie par 10 le risque d’infarctus du myocarde et par 20 le risque d’accident vasculaire cérébral.

 

Il faut adopter le régime méditerranéen c'est-à-dire privilégier  les matières grasses polyinsaturées (poissons gras, huiles végétales comme olive et colza) et une alimentation riche en fruits et légumes. Comparé au régime pauvre en graisses saturées (animales), ce régime a montré son efficacité à diminuer le risque d’évènements cardiovasculaires. Pour éviter l’hypertension artérielle, il est recommandé de modérer sa consommation de sel (en faisant attention aux sels cachés dans certains aliments).

 

Une activité physique régulière, telle qu’au moins une demi-heure de marche rapide par jour, a un effet bénéfique sur le poids (la graisse abdominale), sur les troubles métaboliques (sucre, cholestérol), sur la pression artérielle: elle fait partie intégrante de la prévention et du traitement du diabète, elle a un effet anti-stress puissant, elle a un impact majeur sur beaucoup d’autres pathologies et en particulier les cancers.

 

La prévention cardiovasculaire passe aussi par le dépistage et le contrôle de ces trois facteurs de risque. Leur traitement pharmacologique est essentiel au long cours pour réduire le risque cardiovasculaire :

  • Dépister et traiter l’hypertension artérielle : en médecine du travail, par le médecin traitant et par le gynécologue, en mesurant la pression artérielle régulièrement en consultation. A domicile la mesure de la tension artérielle peut être faite avec des tensiomètres automatiques achetés en pharmacie, et en suivant la règle des trois définie en 2011 par la Société Française d’Hypertension Artérielle : 3 mesures le matin au petit-déjeuner, 3 mesures le soir avant le coucher, 3 jours de suite (mesures réalisées en position assise et à quelques minutes d’intervalle).
  • Dépister et traiter l’hypercholestérolémie : en médecine du travail, par le médecin traitant et par le gynécologue, voire le pédiatre (si notion d’hypercholestérolémie familiale), en réalisant un examen des anomalies lipidiques (EAL) par une prise de sang classiquement à jeun. 
  • Dépister et traiter le diabète : en médecine du travail, par le médecin traitant, et par le gynécologue en dosant dans le sang à jeun, le taux de sucre : on parle de glycémie.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie