Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Facteurs de risque et prévention des cancers > Le mode de vie : facteur de risque et moyen de prévention des can ...

Facteurs de risque et prévention des cancers 

Le mode de vie : facteur de risque et moyen de prévention des cancers

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 15 septembre 2016 ]

Le mode de vie en lui-même peut être un facteur de risque. Les facteurs liés à la nutrition et à l’activité physique ont en effet été identifiés comme augmentant le risque de cancer.

 

L’alimentation intervient à plusieurs niveaux :

L’obésité ou le surpoids : en effet, un indice de masse corporel (IMC) augmenté est associé à un surcroît de cancer du sein, du pancréas, du rein, du colon ou de l’œsophage. Environ 2300 personnes seraient décédées en 2000 des suites d’un cancer lié au surpoids ou à l’obésité.

 

La consommation importante de viande rouge et de charcuterie est directement associée aux cancers colorectaux.

Une forte consommation de sel et d’aliments salés est rendue responsable de cancer de l’estomac.

Enfin, la prise de compléments alimentaires, comprenant notamment du béta-carotène, a été impliquée dans certains cancers, tel que celui du poumon.

 

Par opposition à ces facteurs qui peuvent favoriser l’apparition de cancers, d’autres peuvent au contraire s’avérer protecteurs :

La pratique régulière d’une activité physique prévient la survenue de certains cancers comme celui du sein ou du colon.

 

La consommation de fruits et de légumes peut prévenir le développement de cancers, notamment ceux des voies aérodigestives supérieures, de l’estomac et du poumon. Les fruits et les légumes possèdent en effet des propriétés protectrices grâce à leur teneur significative en vitamines, en fibres, et peut-être plus encore en anti-oxydants.

 

L’allaitement, enfin, est protecteur.

 

Il est notable que les facteurs de risque nutritionnels sont globalement les mêmes que ceux impliqués dans les maladies vasculaires. Les gériatres pensent même qu’ils sont associés à un surcroît aussi de maladie d’Alzheimer. D’où l’importance vraiment cruciale de la prévention nutritionnelle.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER