Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Vie quotidienne et Cancer > L'alimentation pendant et après les traitements d'un cancer

Vie quotidienne et Cancer 

L'alimentation pendant et après les traitements d'un cancer

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 13 janvier 2017 ]

Pendant et après les traitements d’un cancer, l’alimentation du patient doit parfois être modifiée. Ce peut être à cause d’une perte d’appétit mais aussi des effets secondaires des traitements. Le patient sera amené à faire évoluer son alimentation en fonction de l’évolution de sa maladie et de sa réaction aux traitements.

 

En pratique quelques conseils nutritionnels doivent être suivis lorsque l’on est traité pour un cancer : suivre son poids, s’hydrater et adapter son alimentation pour faire face aux effets secondaires des traitements.

 

Adapter son alimentation :

  • Il faut veiller à changer son alimentation suite à certaines chirurgies. Par exemple, suite à l’ablation de l’estomac, il est conseillé de fractionner ses repas en 5 à 6 petites collations…
  • Lors de la radiothérapie et de la chimiothérapie :
    • En cas de nausées et vomissements, il est conseillé de favoriser les aliments neutres et sans odeur, pauvres en graisses et plutôt tièdes ou froids.
    • En cas d’irritation de la bouche et de la gorge due à la chimiothérapie, il est conseillé de limiter les aliments agressifs comme les agrumes, les aliments secs ou croquants… et au contraire de favoriser les aliments simples et neutres comme les compotes, les bouillons, les pâtes, la viande hachée…
    • En cas de diarrhée, il faut éviter les légumes riches en fibres, les aliments gras comme la charcuterie ou les fromages riches en gras et favoriser au contraire les viandes et poissons maigres, les purées ou les pâtes…
    • En cas de constipation, il est conseillé de favoriser les bouillons, les aliments riches en fibres et les jus comme le jus de pruneau.
    • En cas de perte de goût et d’appétit, on peut utiliser les épices, le sel ou encore le sucre pour donner plus de saveur aux plats.

 

Prévenir la dénutrition :

Le patient devra être particulièrement attentif à son poids notamment pour prévenir l’amaigrissement et la dénutrition. En effet, la dénutrition entraîne une dégradation de l’état général de la personne et peut altérer l’efficacité des traitements.  Elle est due en général à une modification du goût et à une perte d’appétit liées à la maladie ou aux traitements.

En cas d’amaigrissement, différents conseils peuvent aider la personne :

  • Favoriser les plats riches notamment en gras et/ou en protéines comme la viande, les œufs mais aussi les fromages ou le beurre…
  • Fractionnez les repas et faire des collations le matin et l’après midi.
  • Favoriser les aliments simples et tièdes ou froids.
  • Pratiquez une activité physique.
  • Des  compléments alimentaires prescrits par le médecin peuvent parfois être nécessaires (à prendre à distance des repas, toujours privilégier l’alimentation normale).

 

Prévenir le surpoids lié aux traitements :

La prise de poids est souvent observée suite à une chimiothérapie notamment en cas de cancer du sein. Il est conseillé d‘essayer de retrouver son poids habituel en équilibrant simplement son alimentation et en pratiquant une activité physique régulière.

La prise de poids étant liée au traitement, la personne retrouve souvent son poids à la fin des séances de chimiothérapie.

 

Pour en savoir plus, notre dossier alimentation et cancer.


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réussi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER