Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Vie quotidienne et Cancer > L'activité physique pendant et après les traitements d'un cancer

Vie quotidienne et Cancer 

L'activité physique pendant et après les traitements d'un cancer

[ Publié le 29 avril 2011 ]

Pendant, et après la durée des traitements d’un cancer et ensuite, la pratique d’une activité physique est conseillée pour ses bienfaits physiques mais aussi pour l’action positive qu’elle peut avoir sur le moral de la personne. La pratique d’une activité doit être discutée avec le médecin et adaptée aux séquelles éventuelles.

Pratiquer une activité physique pendant et après le traitement d'un cancer est positif aussi bien sur le plan physique que sur plan psychologique. En effet, elle favorise la résistance à la fatigue et la récupération des capacités physiques.

Durant les traitements, la pratique d’une activité physique aide l’organisme à récupérer et à se maintenir en forme. Elle favorise aussi l’appétit et le sommeil.

Il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière et modérée et d’en discuter avec l’équipe soignante. En effet, même si en général la pratique d’une activité physique ne pose pas de problème, les médecins peuvent aider la personne à choisir une activité adaptée à sa situation. Parfois même, l'équipe médicale peut déconseiller telle pratique sportive à un patient ou conseiller d’autres activités comme le jardinage voire des activités manuelles qui permettent aussi au patient de sortir de sa maladie et de prendre du plaisir.

Après les traitements et pendant la convalescence, la pratique d’une activité physique dépend des séquelle Manifestation pathologique ou lésion qui persiste après la guérison d'une maladie ou d'une blessure. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
s qui peuvent limiter certaines pratiques.

Par exemple, suite à une intervention chirurgicale pour traiter un cancer du sein, certains sports qui sollicitent violemment les bras et le haut du corps, comme le tennis, sont à éviter. En revanche, il est recommandé de pratiquer des activités comme la marche ou la gymnastique douce.

Suite à une chirurgie pour un cancer du côlon, les sports qui sollicitent les muscles abdominaux sont à éviter.

Il est dans tous les cas conseillé de discuter avec le médecin pour choisir une activité adaptée à sa situation.

Pour en savoir plus, notre dossier sur L’activité physique après un cancer.


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER