Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Vie quotidienne et Cancer > La vie sexuelle pendant et après les traitements d'un cancer.

Vie quotidienne et Cancer 

La vie sexuelle pendant et après les traitements d'un cancer.

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 13 janvier 2017 ]

Durant les traitements des cancers, les personnes peuvent parfois avoir des difficultés d’ordre sexuel, notamment une perte temporaire du désir sexuel, mais il n’y a pas de risque à avoir une activité sexuelle.

 

Pour l’homme, lorsque le cancer n’a pas atteint une zone sexuelle, le manque de désir est passager. La production de testostérone peut être perturbée par les traitements et l’envie s’en trouver diminuée. De plus, les facteurs psychologiques mais aussi la fatigue ou la douleur peuvent troubler la vie sexuelle.

 

Certains traitements des cancers peuvent avoir des conséquences :

  • Après un cancer du testicule, il peut y avoir des troubles de l’érection temporaires liés à la radiothérapie. D’autres traitements peuvent entraîner des troubles de l’éjaculation.
  • Après un cancer de la prostate, la prostatectomie est souvent suivie par des troubles de l’érection. Certains médicaments pourront pallier à ces troubles.
  • Dans le cas d’une irradiation de la zone pelvienne, par exemple dans le cas d’une maladie de Hodgkin, il est important d’informer  le médecin du souhait d’avoir des enfants car il faudra éventuellement faire une congélation d’un échantillon de sperme avant l'irradiation.

 

Chez la femme, lorsque le cancer n’affecte pas les zones sexuelles, il n’y a pas de contre-indication à la reprise d’une activité sexuelle. Mais le désir est souvent diminué de façon temporaire par la fatigue, les traitements….

Certains cancers et leurs traitements peuvent avoir des conséquences :

  • Après un cancer du sein, la chimiothérapie peut entraîner un arrêt temporaire des règles. Lorsque le sein a été enlevé, l’image de soi peut être modifiée et donner des traumatismes psychologiques. La reconstruction mammaire peut être une solution.
  • Suite à un cancer de l’utérus, il faudra attendre quelques temps avant la reprise de l’activité sexuelle. La radiothérapie pelvienne peut entraîner des désordres hormonaux temporaires. Parfois, les interventions peuvent donner une gêne lors des rapports, due à un durcissement du vagin ou encore à une sécheresse des muqueuses.
  • Dans le cas d’une irradiation de la zone pelvienne, par exemple en cas de maladie de Hodgkin, la personne doit avant l'irradiation discuter avec le médecin si elle souhaite avoir des enfants car on pourra proposer une transposition ovarienne.

 

Pour en savoir plus, découvrez les guides de la Ligue National Contre le Cancer.

 

Pour les femmes :

 

Pour les hommes :


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie