Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Vie quotidienne et Cancer > Comment faire face à la douleur pendant et après les traitements d'un cancer?

Vie quotidienne et Cancer 

Comment faire face à la douleur pendant et après les traitements d'un cancer?

[ Publié le 29 avril 2011 ]

La douleur est fréquente durant un cancer. Elle peut être due à la maladie, si la tumeur est localisée sur une zone sensible, mais aussi aux traitements et soins associés. Le retentissement de la douleur est dépendant de chaque personne et son ressenti doit être entendu par l’équipe soignante pour que la prise en charge soit la plus adaptée possible. Celle-ci peut faire appel à différents traitements, médicamenteux ou non.

La douleur se définit comme une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable qui se déclenche lorsque l’organisme détecte une maladie, une blessure ou une anomalie. Son retentissement est dépendant de chacun, et une douleur liée à la même lésion peut être perçu de façon totalement différente par deux personnes. La douleur est susceptible d'avoir un impact sur le sommeil, le moral, la vie quotidienne de la personne. Elle peut être aigue, c'est-à-dire qu’elle se dissipe lorsque sa cause disparait, ou chronique c'est-à-dire qu’elle est présente depuis plus de trois mois, qu’elle est résistante au traitement et elle persiste même lorsque sa cause a apparemment disparu.

Les douleurs qui surviennent lors d’un cancer peuvent avoir plusieurs causes :

  • la tumeur ou ses métastases si elles touchent une zone sensible du corps;
  • les traitements : chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie;
  • les soins et examens liés au suivi de la maladie comme les injections, les pansements…

 

L’effet et l’intensité de la douleur est aussi dépendant de facteurs psychosociologiques.

Il est important pour le patient de parler de cette douleur avec son équipe soignante. Elle aidera le patient à décrire sa douleur le plus précisément possible. Ainsi, la prise en charge proposée sera la plus adaptée possible.

La prise en charge repose sur un traitement antalgique qui calme la douleur dans 75 à 80% des cas. Dans les autres cas, l’équipe propose au patient un traitement « sur-mesure » qui peut associer des morphiniques, des antidépresseurs et antiépileptiques, mais aussi la prise en charge psychothérapeutique. L’équipe évaluera régulièrement l’efficacité du traitement afin de le réadapter si besoin.

De plus, il existe des méthodes complémentaires aux traitements médicamenteux qui permettent de soulager la douleur. La sophrologie, la relaxation ou encore la kinésithérapie par exemple, peuvent être utilisées. Elles ont notamment un effet sur la qualité de vie et le bien-être moral.

 

Pour en savoir plus sur la douleur durant un cancer découvrez le guide de l’institut national du cancer « Douleur et Cancer »


vignette-etp-programmes

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER