Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Maux et Maladies > Maladies - Examens > Arrêt cardiaque, ou mort subite de l'adulte > Quelle est la prise en charge suite à un arrêt cardiaque ?

Arrêt cardiaque, ou mort subite de l'adulte 

Quelle est la prise en charge suite à un arrêt cardiaque ?

[ Publié le 29 avril 2011 - mis à jour le 11 juillet 2016 ]

Les équipes du SAMU (Service d’Aide Médicale Urgence) ou du SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation) continuent la réanimation sur place et pendant le transport vers un service de réanimation ou d’unité de soins intensifs cardiologiques.

 

Le plus souvent, l’arrêt cardiaque est dû à un infarctus du myocarde, c'est-à-dire qu’il est lié à l’obstruction d’une artère coronaire. Dans le meilleur des cas, le patient est transporté le plus rapidement possible en salle de cathétérisme cardiaque pour réaliser en urgence une désobstruction de l’artère qui est bouchée, on parle d’angioplastie coronaire. Puis, le patient est admis dans un service de réanimation ou une unité de soins intensifs cardiologiques.

 

Le cardiologue effectue une série d’examens comme des électrocardiogramme Tracé de l'électrocardiographie. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

[ Publié le 27 octobre 2011 ]
s afin de déterminer l’origine de l’arrêt cardiaque.

 

La prise en charge pourra alors être médicale et/ou chirurgicale :

  • on pourra ainsi déboucher l’artère par une angioplastie Intervention consistant à réparer, à dilater ou à remodeler un vaisseau déformé, rétréci ou dilaté. (Source : Larousse ©) Voir la définition  

    [ Publié le 27 octobre 2011 ]
    , si la cause de l’arrêt cardiaque est un
    infarctus ;
  • le patient devra adopter une meilleure hygiène de vie en équilibrant son alimentation, arrêtant de fumer si besoin ou encore pratiquer une activité physique régulière ;

parfois, d’autres actions pourront être envisagées :

  • la pose d’un défibrillateur automatisé qui aura pour mission de réguler les troubles du rythme cardiaque ;
  • la pose d’un stimulateur cardiaque s’il s’agit d’un ralentissement excessif du rythme cardiaque ;
  • l’ablation par radiofréquence des zones des tissus du cœur qui provoquent les signaux électriques anormaux.
  • enfin, certains troubles du rythme seront traités par des médicaments appelés antiarythmiques.

 

Afin d’éviter les récidives, le patient devra respecter certaines règles :

  • se faire suivre régulièrement par son cardiologue afin d’anticiper et de traiter les troubles éventuels avant l’apparition des complications ;
  • respecter rigoureusement ses traitements pour lutter contre les facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires (diabète, cholestérol, hypertension artérielle)
  • adopter un mode de vie sain : arrêter le tabac, éviter l’alcool, équilibrer son alimentation et pratiquer une activité physique régulière ;
  • encourager sa famille à se faire dépister en cas de terrain familial de mort subite ;
  • adopter le tiercé gagnant pour le cœur : 0-5-30, 0 cigarette, 5 fruits et légumes par jour et 30 minutes d’activité physique au quotidien.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Reprendre une activite physique : bien se preparer

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER